Date de publication13 May 2019 - 14:38
Code d'article : 419893

L'Iran brille dans la Biennale de Venise

Taghrib (APT)
Le magazine mensuelle The Art Newspaper a publié un rapport sur le pavillon de l’Iran à la 58ème Biennale de Venise en le décrivant l’un des plus attrayants pavillons de cette exposition artistique.
L
Le pavillon de l’Iran avec le nom d’« Etre et Chanter », a commencé son travail tout prêt de la place San Marco à Venise et les artistes iraniens, Reza Lavassani, Samira Alikhanzadeh et Ali Mirazimi y sont présents.

Le site officiel de la Biennale a décrit le pavillon de l’Iran : « Pendant des siècles, la sagesse collective des artistes iraniens s’est répandue avec ou contre les sens mystiques et philosophiques aux côtés du sens esthétique. Le sens de « nulle part » est l’un des paradigmes principaux dans les arts visuels iraniens. Un peintre iranien croit toujours à la présentation de l'image originale à travers la perception du matérialisme. Cet héritage collectif dans les œuvres d'artistes contemporains est lisible à travers de nouvelles théories et des paradigmes exquis. Ce phénomène devient plus intéressant lorsqu'il est intégré aux approches occidentales et aux tendances artistiques de l'ère post-internet ».

La 58ème Biennale de Venise se tiendra du 11 mai au 24 novembre à Venise, en Italie, et cette année 90 pays du monde entier y ont participé. C’est la première fois que le Ghana, Madagascar, la Malaisie et le Pakistan participent dans ce grand événement d’arts visuels.


 
votre nom
Votre adresse email