Agence de presse TAGHRIB (APT) 24 Jan 2023 - 14:53 https://www.taghribnews.com/fr/news/581663/un-groupe-palestinien-met-en-garde-contre-une-confrontation-à-part-entière-dans-le-cadre-de-la-profanation-israélienne-mosquée-d-aqsa -------------------------------------------------- Titre : Un groupe palestinien met en garde contre une "confrontation à part entière" dans le cadre de la profanation israélienne de la mosquée d'Aqsa Taghrib(APT) -------------------------------------------------- Taghrib(APT)– Le mouvement de résistance du Jihad islamique palestinien a censuré la profanation récurrente de l'enceinte sacrée de la mosquée al-Aqsa et d'autres lieux saints dans les territoires occupés par Israël, mettant en garde contre une grave confrontation avec le régime d'occupation. Texte : Le porte-parole du Jihad islamique, Tariq Salmi, a dénoncé l incursion lundi matin de centaines de colons juifs extrémistes dans l enceinte de la mosquée al-Aqsa dans l est d al-Qods occupé, la qualifiant d "attaque éhontée contre les Palestiniens, les Arabes et les musulmans". « L assaut contre l enceinte de la mosquée al-Aqsa et l exécution de rituels provocateurs dans la cour du site sacré révèlent la détermination obstinée de l administration d extrême droite du régime occupant israélien à mettre en œuvre ses plans diaboliques. De telles mesures sont considérées comme une déclaration de guerre à al-Qods et à l ensemble de la nation palestinienne », a déclaré Salmi. « Nous vacillons au bord d une confrontation à part entière et la situation se déclencherait à tout moment au cas où toutes les parties concernées ne rempliraient pas leurs responsabilités pour arrêter les crimes du régime israélien. Nous ne reconnaîtrions alors aucune réserve pour défendre al-Qods et la mosquée al-Aqsa », a-t-il ajouté. Salmi a affirmé que les Palestiniens sont tout à fait capables de défendre leur terre et leur caractère sacré, comme ils l ont prouvé lors de l opération Sword of al-Qods de 11 jours en mai 2021. Les forces de résistance basées à Gaza ont lancé l opération Sword of al-Qods pour défendre les Palestiniens d al-Qods contre les atrocités et la profanation de la mosquée al-Aqsa par Israël. Au cours de cette opération, des groupes de résistance palestiniens ont submergé le régime israélien en tirant plus de 4 000 roquettes et missiles sur les territoires occupés. Israël, choqué par le barrage sans précédent de roquettes depuis Gaza, a annoncé un cessez-le-feu unilatéral le 21 mai de cette année-là, que les mouvements de résistance palestiniens ont accepté avec la médiation égyptienne. Pendant ce temps, selon des sources locales, au moins 323 colons israéliens ont pris d assaut la mosquée al-Aqsa en groupes par sa porte Bab al-Maghariba et ont visité sa cour sous une étroite surveillance policière. Des images circulant sur Internet montraient deux colons agitant des drapeaux israéliens tandis que des policiers les escortaient. D autres colons ont effectué une prostration complète avec leurs corps plaqués contre le sol après être entrés dans l enceinte de la mosquée, au milieu des restrictions à l entrée des fidèles musulmans sur le lieu saint. Des responsables et des colons israéliens purs et durs prennent régulièrement d assaut l enceinte de la mosquée al-Aqsa dans la ville occupée, un geste provocateur qui exaspère les Palestiniens. Ces cambriolages massifs de colons ont presque toujours lieu à la demande de groupes de temples soutenus par Tel-Aviv et sous les auspices de la police israélienne à al-Qods. L enceinte de la mosquée al-Aqsa, qui se trouve juste au-dessus de la place du Mur occidental, abrite à la fois le Dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa. La visite juive d al-Aqsa est autorisée, mais dans le cadre d un accord vieux de plusieurs décennies entre la Jordanie - le gardien des sites islamiques et chrétiens d al-Qods - et Israël à la suite de l occupation par Israël de l est d al-Qods en 1967, le culte non musulman dans l enceinte est interdit. En mai de l année dernière, un tribunal israélien a confirmé l interdiction des prières juives dans l enceinte de la mosquée al-Aqsa, après qu une décision antérieure d un tribunal inférieur ait suscité l indignation parmi divers Palestiniens et dans le monde musulman. Le juge du tribunal de district d al-Qods, Aryeh Romanov, a confirmé le 8 octobre que les Juifs n étaient pas autorisés à adorer ouvertement sur le site et que seuls les musulmans étaient autorisés à y prier.