Agence de presse TAGHRIB (APT) 18 May 2022 - 11:29 http://www.taghribnews.com/fr/note/550060/les-états-unis-saisiront-ils-la-dernière-opportunité-des-négociations-de-vienne -------------------------------------------------- Titre : Les États-Unis saisiront-ils la dernière opportunité des négociations de Vienne ? Taghrib(APT) -------------------------------------------------- Taghrib(APT)-Suite à la visite en Iran du coordinateur européen des pourparlers de Vienne, une nouvelle occasion s'est présentée aux États-Unis de se décider. Texte : Aprs environ deux mois d incertitude quant au sort des pourparlers de Vienne sur la relance du Plan d action global conjoint (PAGC), la visite Thran du coordinateur de l Union europenne pour les pourparlers de Vienne, Enrique Mora, a suscit de nouveaux espoirs de perce dans les pourparlers bloqus. La premire avance aurait t d obtenir l accord de l Iran pour un nouveau cycle de ngociations. Thran, Mora a eu des entretiens intensifs avec le ngociateur en chef iranien, Ali Bagheri Kani. l issue de ces entretiens, le chef de la politique trangre de l Union europenne, Josep Borrell, qui avait dpch M. Mora Thran dans ce qu il a appel un effort de la dernire chance pour sauver le PAGC, a dclar que la visite de M. Mora avait donn des rsultats positifs. La visite de M. Mora Thran s est "droule mieux que prvu", a dclar M. Borrell, ajoutant que les ngociations bloques avaient t "rouvertes". M. Borrell n a pas donn plus de dtails sur ces rsultats, mais les mdias occidentaux ont indiqu que, pendant la visite de M. Mora, l Iran avait accept de reprendre les pourparlers sur des questions moins pineuses que la dsignation du Corps des gardiens de la rvolution islamique (CGRI), qui a occup le devant de la scne lors du dernier cycle de ngociations. Lors des cycles prcdents, l Iran avait exig que les tats-Unis retirent le Corps des gardiens de la rvolution islamique de leur liste des organisations terroristes. Les tats-Unis ont rejet cette demande, ce qui a conduit les pourparlers dans une impasse. Au cours de la visite de M. Mora, l Iran n a pas fait marche arrire mais a indiqu qu il tait prt reprendre les discussions sur des sujets autres que le Corps des gardiens de la rvolution islamique, rapporte Politico, citant des responsables occidentaux. L Iran a galement exprim sa volont de reprendre les pourparlers mais a prcis qui devrait prendre les dcisions difficiles. Bagher Kani a dclar que Thran tait prt reprendre les ngociations pour lever les sanctions, tout en tant conscient des plans de l autre partie. Plus tt dans la journe de samedi, Ali Shamkhani, secrtaire du Conseil suprme de scurit nationale d Iran, a dclar qu il appartenait aux tats-Unis de sortir les ngociations de l impasse en acceptant les demandes iraniennes. "Les ngociations ont atteint un point o les obstacles ne peuvent tre dnous qu en acceptant les obligations rationnelles & de principe de l Iran. #Les tats-Unis, par ngligence, et l Union europenne, par inaction, ont dtruit l opportunit de bnficier de la bonne volont de l Iran. S ils en ont la volont, nous sommes prts et un accord est disponible", a-t-il dclar sur Twitter. Ce tweet est intervenu aprs que M. Mora a quitt Thran pour Bruxelles. Les remarques de M. Shamkhani indiquent que l ventuelle reprise des pourparlers ne garantit en aucun cas la conclusion des ngociations, moins que les tats-Unis ne prennent des dcisions politiques. Les responsables iraniens ont longtemps affirm que Thran avait pris toutes les dcisions ncessaires pour faire avancer les pourparlers et que c tait maintenant aux tats-Unis de prendre leurs propres dcisions. En outre, l Iran a mme propos certaines initiatives pour faire avancer les ngociations nuclaires lorsque le coordinateur des ngociations nuclaires de l Union europenne s est rendu Thran la semaine dernire, selon le porte-parole du ministre iranien des affaires trangres, Saeed Khatibzadeh. S exprimant lors d une confrence de presse hebdomadaire lundi, le porte-parole a dclar : "Lorsque M. Mora est venu Thran, des ngociations trs srieuses et axes sur les rsultats ont eu lieu avec des initiatives spciales de la Rpublique islamique d Iran . Il a eu plusieurs longues conversations avec M. Bagheri." Selon M. Khatibzadeh, les initiatives iraniennes ont t relayes Washington mais l administration Biden n a fourni aucune rponse. "S ils rpondent de manire approprie, nous pouvons tre dans une position o toutes les parties peuvent retourner Vienne", a-t-il dclar, affirmant que si les tats-Unis annoncent leur "dcision politique", que l Iran n a pas encore reue, toutes les parties peuvent faire un pas important dans les ngociations.