Date de publication21 Nov 2022 - 14:43
Code d'article : 574047

L'Allemagne redouble d'hostilité envers l'Iran

Taghrib(APT)
Taghrib(APT)-Depuis le début des troubles en Iran, le gouvernement allemand a pris des mesures et des positions qui ont exacerbé les tensions entre Téhéran et Berlin.
L
Début novembre, un groupe d'anciens combattants iraniens s'est rassemblé devant l'ambassade d'Allemagne à Téhéran pour protester contre l'ingérence de Berlin dans les affaires intérieures de l'Iran. Le rassemblement est intervenu après la publication de plusieurs rapports selon lesquels le gouvernement allemand était impliqué dans la fomentation de troubles en Iran.

Le 22 octobre, la capitale allemande, Berlin, a accueilli ce que les médias occidentaux ont qualifié de « plus grand » rassemblement jamais organisé par la diaspora iranienne. Le rassemblement s'est accompagné d'une propagande généralisée et semble avoir contribué à ce que les responsables allemands intensifient leur rhétorique contre l'Iran.

Depuis lors, les autorités allemandes ont été à l'avant-garde des pressions en faveur de sanctions unilatérales et européennes contre l'Iran suite à la prétendue répression des troubles.

"Nous voulons continuer à intensifier la pression sur le Corps des gardiens de la révolution et les dirigeants politiques", a déclaré le chancelier allemand Olaf Scholz dans une vidéo publiée sur Twitter en novembre.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a également intensifié la rhétorique contre l'Iran et a promis un changement dans son approche envers l'Iran. "Il ne peut y avoir de 'business as usual' dans nos relations bilatérales avec un Etat qui traite la vie de ses propres citoyens avec un tel mépris", a déclaré la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock dans un communiqué.

Les mesures hostiles allemandes contre la République islamique d'Iran ne se limitaient pas aux sanctions et à la rhétorique diplomatique, elles comprenaient également une implication directe dans l'organisation de manifestations en Iran, selon les informations reçues par le Tehran Times. L'ambassade d'Allemagne à Téhéran a acheminé des fonds aux ressortissants étrangers résidant en Iran pour les encourager à participer aux troubles, a appris le Tehran Times.

Au début des troubles, l'ambassade d'Allemagne aurait également été impliquée dans la fomentation de troubles. Le Tehran Times a appris à l'époque que quatre pays européens et un pays asiatique avaient été impliqués dans des émeutes et des manifestations. Selon les informations reçues par le Tehran Times, l'Allemagne a été au centre des efforts européens pour attiser les flammes des protestations. Et l'ambassade d'Allemagne à Téhéran a servi de centre de coordination pour les autres ambassades européennes à Téhéran impliquées dans ces efforts.

L'Iran a déclaré que plusieurs pays étrangers étaient impliqués dans les troubles. Il y a quelques semaines, deux des principales agences de renseignement iraniennes ont publié un long rapport détaillant l'ingérence étrangère en Iran pendant les troubles. Et le chef de la révolution islamique, l'ayatollah Seyed Ali Khamenei, a déclaré à plusieurs reprises que les États-Unis et certains de leurs alliés étaient impliqués dans les troubles en Iran.
https://www.taghribnews.com/vdcbaabszrhbzgp.kiur.html
votre nom
Votre adresse email