Date de publication9 Aug 2022 - 13:24
Code d'article : 560819

Le Conseil de sécurité de l'ONU tient une réunion d'urgence sur Gaza

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu une réunion d'urgence pour discuter de la situation à Gaza, plusieurs membres exprimant leur inquiétude face à un cessez-le-feu fragile entre Israël et le Jihad islamique.
Le Conseil de sécurité de l
S'exprimant par vidéo au début de la réunion, l'envoyé de l'ONU au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a averti : "Le cessez-le-feu est fragile. Toute reprise des hostilités n'aura que des conséquences dévastatrices pour les Palestiniens et les Israéliens et rendra insaisissable tout progrès politique sur les questions clés."

L'ambassadeur russe Vassily Nebenzia a souligné que le Conseil était "profondément préoccupé par la tournure des événements, qui pourrait conduire à la reprise d'une confrontation militaire à part entière et à une nouvelle aggravation de la situation humanitaire déjà catastrophique à Gaza".

L'ambassadeur palestinien Riyad Mansour a condamné "l'agression injustifiée" d'Israël.

"Êtes-vous prêts à dire que ça suffit ? En tant que plus haute autorité responsable du maintien de la paix et de la sécurité internationales ?" a-t-il demandé. "Combien d'enfants devons-nous encore enterrer avant que quelqu'un dise que ça suffit ?".

Les consultations du Conseil de sécurité ont eu lieu au siège de l'ONU à New York.

Aucune déclaration n'est attendue à l'issue de la réunion à huis clos, qui suivra le débat public, ont indiqué plusieurs sources diplomatiques à l'agence de presse AFP.

Les tensions sont montées en flèche dans la bande côtière et les territoires occupés depuis vendredi, date à laquelle Israël a mené des frappes aériennes contre la ville de Gaza. Plus de 40 personnes, dont plus d'une douzaine d'enfants, ont été tuées.

Deux commandants du mouvement du Jihad islamique ont également été tués.

Le ministère de la santé de Gaza a déclaré que plus de 300 personnes ont été blessées.

Le Jihad islamique a répondu en tirant des centaines de roquettes en direction des territoires occupés.

Une trêve négociée par l'Égypte est entrée en vigueur dimanche à 23 h 30, heure locale (20 h 30 GMT). Le Jihad islamique a confirmé le moment du cessez-le-feu, mais a déclaré qu'il "se réserve le droit de répondre à toute agression sioniste."

L'escalade est la pire à impliquer les deux parties depuis la dernière guerre du régime contre l'enclave qui a eu lieu en mai 2021.
http://www.taghribnews.com/vdcdfz0knyt09j6.4a2y.html
votre nom
Votre adresse email