Date de publication18 May 2022 - 11:32
Code d'article : 550061

C'est maintenant à l'Iran de démontrer son sérieux à Vienne

Taghrib(APT)
Taghrib(APT)-Le porte-parole du Département d'Etat américain, Ned Price, a une fois de plus renvoyé la balle dans le camp de l'Iran, en déclarant que c'est maintenant à l'Iran de démontrer son sérieux dans les négociations de Vienne.
C
"Je ne vais pas détailler ce que nous avons compris. Comme vous pouvez vous en douter, une grande partie de cette information, une partie de cette information peut provenir d'éléments dont nous ne parlons généralement pas en public. Mais bien sûr, nous partageons régulièrement des informations avec nos partenaires israéliens. Nous avons une compréhension commune sur de nombreux fronts, et nous partageons un intérêt stratégique commun, à savoir veiller à ce que l'Iran ne soit jamais en mesure d'acquérir une arme nucléaire", a déclaré Ned Price à propos des affirmations du ministre de la guerre du régime sioniste selon lesquelles l'Iran tenterait d'achever la production et l'installation de 1 000 centrifugeuses IR-6 avancées. 

Le responsable américain a également affirmé : "Alors bien sûr, nos partenaires israéliens ne sont pas les seuls à avoir exprimé leur inquiétude quant aux progrès que le programme nucléaire iranien a été en mesure de faire depuis que l'administration précédente a quitté l'accord sur le nucléaire iranien en 2018. Nous avons, nous aussi, exprimé nos profondes inquiétudes quant au rythme auquel le programme nucléaire iranien a été en mesure de galoper depuis 2018. C'est précisément la raison pour laquelle nous continuons à tester si nous serons en mesure d'obtenir un retour mutuel au respect du plan d'action global conjoint, car cela reste profondément dans notre intérêt."

Répondant à une question sur l'option militaire sur la table en cas d'enlisement des pourparlers de Vienne, il a déclaré : "Nous pensons que la diplomatie et le dialogue offrent une opportunité de mettre fin de manière durable et permanente à la capacité de l'Iran à produire ou à acquérir de toute autre manière une arme nucléaire."

Ailleurs dans ses remarques, il a fait référence à la visite d'Enrique Mora à Téhéran, il a ajouté : "Nous ne négocions pas en public. Ce que je vais dire, c'est que nous et nos partenaires sommes prêts."

Il a une nouvelle fois renvoyé la balle dans le camp de l'Iran en déclarant : "Nous pensons qu'il appartient maintenant à l'Iran de démontrer son sérieux. Comme nous vous l'avons déjà dit, il y a un petit nombre de questions en suspens. Nous pensons que ce petit nombre de questions en suspens concernant le programme nucléaire de l'Iran pourrait être résolu et clos assez rapidement et efficacement si l'Iran prenait la décision de le faire. Nous sommes reconnaissants, comme toujours, à Enrique Mora et à son équipe pour leurs efforts - et nous attendons avec impatience des conversations plus détaillées avec eux dans les jours à venir."

"Mais, comme vous l'avez déjà entendu de notre part, à ce stade, un accord reste loin d'être certain. L'Iran doit décider, comme j'y ai déjà fait allusion, s'il insiste sur des conditions étrangères au PAGC, ou s'il est prêt, désireux et capable de conclure le JCPOA, un retour mutuel au respect de celui-ci, rapidement. Nous savons que cela servirait les intérêts de l'Amérique en matière de sécurité nationale ; nous pensons que cela servirait à son tour les intérêts de toutes les parties", a déclaré M. Price.

En réponse à une question sur le fait que l'Iran dit aussi que les États-Unis devraient décider maintenant, il a affirmé : " Il y a un certain nombre de parties impliquées dans cette négociation. Je pense que si vous parlez aux parties, elles vous diront que les États-Unis ont négocié indirectement, dans le cas de l'Iran, avec sérieux et de bonne foi, en cherchant à parvenir à un retour mutuel à la conformité. Et malheureusement, on ne peut pas toujours en dire autant de la partie iranienne."
http://www.taghribnews.com/vdcb0gbs8rhbsgp.kiur.html
votre nom
Votre adresse email