Date de publication22 Nov 2021 - 16:23
Code d'article : 527805

Les États-Unis doivent "accepter la réalité" et lever les sanctions

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le principal négociateur iranien a déclaré que les États-Unis devaient "accepter la réalité" et accepter de lever leurs sanctions contre l'Iran lors des négociations de la semaine prochaine à Vienne.
Les États-Unis doivent "accepter la réalité" et lever les sanctions
"Il est largement admis que les États-Unis, en se retirant du PAGC, ont violé l'accord de manière flagrante et ont violé la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies de manière flagrante", a déclaré Bagheri Kani dans une interview récente avec Aljazeera.

Le principal négociateur iranien a également déclaré : "L'Iran poursuit légitimement ses activités nucléaires dans le cadre stipulé aux paragraphes 26 et 36 du PAGC, dont la raison a été pleinement expliquée dans le texte de l'accord nucléaire."

Plus tôt dans la journée de jeudi, le vice-ministre iranien des affaires étrangères a affirmé que l'avenir des négociations dépendait de la "ferme détermination" et de la "volonté pratique" des autres signataires du PAGC de lever les sanctions contre l'Iran.

L'Iran et les autres signataires du PAGC, connus sous le nom de P4+1, avec la participation indirecte des États-Unis, ont tenu jusqu'à présent six cycles de négociations, sans résultat. Les puissances occidentales ont formulé des exigences excessives au cours des discussions et celles-ci ont été interrompues en raison du changement de gouvernement en Iran. Les nouveaux pourparlers de Vienne doivent commencer le 29 novembre.

Dans le cadre des mesures correctives prises par l'Iran face à l'indifférence des parties au JCPOA face aux violations continues du PAGC par les États-Unis, l'Iran a interrompu la mise en œuvre volontaire du protocole additionnel, qui autorise les inspections inopinées de ses sites nucléaires par les inspecteurs de l'AIEA, conformément à un texte de loi approuvé par le Parlement iranien en décembre dernier, ainsi que le PAGC lui-même.

L'Iran a déclaré à plusieurs reprises que les États-Unis sont une partie qui a quitté l'accord et qu'ils doivent d'abord lever toutes les sanctions de manière vérifiable, puis Téhéran reviendra sur ses mesures compensatoires.
http://www.taghribnews.com/vdcbgzbssrhb5wp.kiur.html
votre nom
Votre adresse email