Date de publication31 Jul 2021 - 16:36
Code d'article : 513525

14 pays africains se mettent d'accord pour expulser le régime israélien de l'UA

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)- Les médias algériens affirment que leur pays a conclu un accord avec 13 autres pays africains pour expulser Tel Aviv de l'Union africaine en tant que membre observateur.
14 pays africains se mettent d
Le journal en ligne Rai Al-Youm, basé à Londres, a rapporté samedi que l'Algérie a officiellement commencé le processus de formation d'un groupe africain pour rejeter l'adhésion de Tel Aviv à l'Union africaine.

L'objectif de l'Algérie est annoncé comme étant de préserver les principes de l'Union africaine et de soutenir l'État arabe de Palestine.

Selon le rapport, l'Afrique du Sud, la Tunisie, l'Érythrée, le Sénégal, la Tanzanie, le Niger, l'archipel de Qamar, le Gabon, le Nigeria, le Zimbabwe, le Liberia et les Seychelles ont tous approuvé cette décision.

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a souligné que la diplomatie algérienne ne reculerait pas devant la décision de Tel Aviv et de l'Union africaine, prise sans consultation des membres.

Le ministre algérien des affaires étrangères a ajouté que ces démarches diplomatiques sont en fait une réaction à l'adhésion de Tel Aviv à l'Union africaine en tant que membre observateur et qu'il s'agit d'une évolution sur laquelle les diplomates de Tel Aviv travaillent depuis des années.

Lamamra a noté que le régime sioniste avait précédemment obtenu le statut d'observateur au sein de l'Organisation de l'unité africaine, mais qu'en 2002, ce titre lui a été retiré lorsque l'Union africaine a remplacé l'Organisation de l'unité africaine.

Rai Al-Youm a également écrit que M. Lamamra devrait aborder la question de l'adhésion de Tel Aviv à l'Union africaine lors de ses prochains voyages dans les quatre pays africains que sont la Tunisie, l'Éthiopie, le Soudan et l'Égypte.

Le 22 juillet, le ministère israélien des affaires étrangères a déclaré que Adamsu Alali, ambassadeur de Tel-Aviv à Addis-Abeba, avait présenté ses lettres de créance en tant que membre observateur de l'Union africaine.
http://www.taghribnews.com/vdcf0mdttw6dyta.kgiw.html
votre nom
Votre adresse email