Date de publication29 Jul 2021 - 15:15
Code d'article : 513330

L'Iran et la Syrie mettent l'accent sur le développement des relations économiques bilatérales

Taghrib (APT)
Taghrib(APTLe président du Parlement iranien, Mohammad Bagher Ghalibaf, et le Premier ministre syrien, Hussein Arnous, se sont rencontrés à Damas mercredi soir. Les deux parties ont souligné l'importance du développement des relations économiques bilatérales.
L
"Aujourd'hui, l'Axe de la Résistance est confronté à une guerre économique, et nous pouvons vaincre l'ennemi dans la guerre économique par une coopération conjointe dans les domaines économique et commercial", a déclaré le président du parlement iranien au Premier ministre syrien Arnous lors de la réunion, dans une référence apparente aux sanctions imposées aux deux pays de l'Iran et de la Syrie.

Pendant ce temps, Ghalibaf a exprimé son mécontentement sur le niveau des relations commerciales et économiques entre les pays de l'axe de la résistance, soulignant "Si nous continuons comme ça, il y aura un grave danger pour l'axe de la résistance."

Il a en outre souligné les griefs des activistes économiques et des commerçants et a déclaré : "Le fait qu'une entreprise ou un activiste économique (homme d'affaires) ne puisse pas faire son travail et ne soit pas motivé contredit le mouvement de base dont nous avons besoin pour [combattre dans] la guerre économique et n'est pas approprié pour combattre l'ennemi dans le domaine économique, donc la résolution de ces problèmes est un besoin sérieux pour une guerre économique."

Le premier ministre syrien, pour sa part, a exprimé sa reconnaissance pour l'aide de l'Iran dans la lutte contre le terrorisme, affirmant que la nation syrienne n'oubliera jamais les sacrifices iraniens.

M. Arnous a également évoqué l'ordre de Bachar Assad d'améliorer les relations avec la République islamique dans tous les domaines et a déclaré : "Pour le moment, de bonnes choses se passent dans le cadre de l'accord global entre les deux pays, mais cette question doit être poursuivie et nous pensons que les relations commerciales entre l'Iran et la Syrie doivent être promues autant que possible."

Le Premier ministre syrien a également abordé les doléances des hommes d'affaires et des commerçants et a souligné qu'il émettra les ordres nécessaires pour résoudre immédiatement certains des problèmes bancaires auxquels les militants du secteur privé sont confrontés.

"Notre but et notre objectif sont d'aider le secteur privé à augmenter le niveau des échanges commerciaux entre les deux pays", a déclaré M. Arnous.
http://www.taghribnews.com/vdcjtteiyuqevtz.3sfu.html
votre nom
Votre adresse email