Date de publication14 Jun 2021 - 19:34
Code d'article : 507809

AIEA: Nous sommes aveugles sans l'accord sur l'Iran

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Soulignant la nécessité de relancer le Plan d'action global conjoint (PAGC), le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déclaré : " Nous volons à l'aveuglette sans l'accord sur le nucléaire iranien. "
AIEA: Nous sommes aveugles sans l
Le chef de l'AIEA, Rafael Grossi, a qualifié de nécessaire la conclusion d'un accord avec la République islamique d'Iran.

"Il est "essentiel" de conclure un accord nucléaire avec l'Iran, car sinon "nous volons à l'aveuglette".

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Mariano Grossi, s'est entretenu avec "Axios on HBO" au siège de l'AIEA à Vienne, avant l'élection présidentielle iranienne du 18 juin et la prolongation, le 24 juin, des négociations visant à rétablir la surveillance réduite des sites nucléaires iraniens et à sauver l'accord de 2015.

À la question de savoir s'il pense que l'Iran a un programme actif d'armes nucléaires, M. Grossi a répondu : "Non, aucune information ne l'indique pour le moment."

Mais il a soulevé des inquiétudes quant à l'intensification de l'enrichissement de l'Iran combinée à la visibilité réduite de la communauté internationale au cours des derniers mois.

"C'est très grave", a déclaré M. Grossi. "Lorsque vous enrichissez à 60%, vous êtes très proche. Techniquement, il est impossible de faire la différence avec du matériel de qualité militaire. Donc quand vous combinez cela avec le fait que notre accès aux inspections est réduit, alors je commence à m'inquiéter."

Grossi avait précédemment affirmé que les garanties de l'Iran n'étaient pas transparentes, affirmant que cela affecterait la capacité de l'AIEA à garantir la nature pacifique du programme nucléaire iranien. Il a également affirmé, lors d'une réunion du Conseil des gouverneurs, que ses attentes concernant les garanties de l'Iran n'avaient pas été satisfaites.

L'Iran, quant à lui, a demandé à la directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique de se distancer de tout agenda politique et de ne pas entraver les interactions futures en adoptant une approche unilatérale.
http://www.taghribnews.com/vdcdz50knyt0zj6.4a2y.html
votre nom
Votre adresse email