Date de publication13 Jun 2021 - 13:57
Code d'article : 507632

L'Egypte se plaint à l'ONU des mesures prises par l'Ethiopie pour remplir le barrage du Nil

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le ministère égyptien des Affaires étrangères a déclaré samedi que l'Egypte a envoyé une lettre au Conseil de sécurité de l'ONU pour réaffirmer son "rejet complet" des mesures unilatérales de l'Ethiopie sur le remplissage du barrage de la Grande Renaissance éthiopienne (GERD).
L
La lettre envoyée vendredi accuse l'Éthiopie de contrecarrer les efforts déployés pour parvenir à un accord tripartite sur les règles de remplissage et d'exploitation du barrage et de tenter d'imposer "un fait accompli" aux deux pays situés en aval, l'Égypte et le Soudan, "par des mesures unilatérales et des démarches qui constituent une violation manifeste des règles du droit international", selon un communiqué du ministère.

L'Éthiopie prévoit de procéder au deuxième remplissage du GERD en juillet, tandis que l'Égypte et le Soudan craignent que cette mesure n'affecte leur part des ressources en eau du Nil, rapporte Xinhua.

La semaine dernière, le ministre égyptien de la main-d'œuvre, Mohamed Saafan, a déclaré lors d'une conférence virtuelle de l'Organisation internationale du travail que le remplissage unilatéral du barrage par l'Éthiopie, sans accord préalable, porterait un préjudice considérable au secteur agricole des deux pays en aval.

Les négociations menées depuis une décennie n'ont pas permis de parvenir à un accord réglementant le remplissage et l'exploitation du barrage, y compris celles organisées précédemment par les États-Unis et récemment par l'Union africaine.

L'Égypte et le Soudan cherchent actuellement à former un quartet international comprenant l'Union africaine, les États-Unis, l'Union européenne et les Nations unies pour servir de médiateur dans les pourparlers tripartites du GERD, mais la proposition a été rejetée par l'Éthiopie.

 
http://www.taghribnews.com/vdchxqnmi23nv-d.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email