Date de publication9 Jun 2021 - 19:47
Code d'article : 507213

Les Européens refusent de tenir une réunion officielle avec MBS

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Une source diplomatique occidentale a révélé que les dirigeants européens ont refusé de rencontrer Mohammed bin Salman en raison de son dossier noir de violation des droits de l'homme.
Les Européens refusent de tenir une réunion officielle avec MBS
La source a souligné que ces dernières semaines, les ambassades saoudiennes au Royaume-Uni, en France et dans d'autres pays européens ont cherché à organiser une rencontre officielle entre Bin Salman et les pays européens mentionnés.

Mais les pays européens ont fermement refusé d'accepter Mohammad bin Salman, ni maintenant ni dans un avenir proche.

La réponse unanime de ces pays européens a été que bin Salman pouvait avoir des réunions informelles sans accueil officiel.

Les responsables européens ne veulent pas rencontrer bin Salman de manière officielle par crainte des critiques nationales et internationales, a ajouté la source.

Cette nouvelle intervient alors qu'en mars, l'organisation de surveillance des médias Reporters sans frontières (RSF) a déposé une plainte pénale devant un tribunal allemand contre le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman et quatre autres hauts responsables pour "crimes contre l'humanité" en rapport avec le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

Khashoggi, un chroniqueur du Washington Post critique des politiques saoudiennes sous le prince héritier, a été assassiné au consulat saoudien à Istanbul en octobre 2018. Le meurtre macabre mené par un commando saoudien a suscité une condamnation mondiale et a nui à la réputation mondiale de MBS.

Le rapport de la CIA, qui a annoncé que le prince héritier saoudien avait ordonné l'assassinat de Jamal Khashoggi, a été le premier rapport officiel à cet égard.  Le rapport de la CIA a conduit à l'isolement international du prince héritier saoudien, du moins pour une période relativement longue.

Mohammed bin Salman est isolé au niveau international depuis 2017, après un coup d'État contre l'ancien prince héritier saoudien Mohammed bin Nayef.
http://www.taghribnews.com/vdccsmqp12bqxi8.cla2.html
votre nom
Votre adresse email