Date de publication8 May 2021 - 17:11
Code d'article : 503066

L'Iran réagit aux déclarations sans fondement du ministre marocain des Affaires étrangères à l'AIPAC

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a condamné les récentes remarques et les affirmations sans fondement du ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita devant l'AIPAC.
L
"En raison de son incapacité à résoudre ses problèmes régionaux, le gouvernement marocain a une fois de plus répété ses accusations fausses et sans fondement contre la République islamique d'Iran et soutenu le régime sioniste criminel", a déclaré Saeed Khatibzadeh.

Rejetant les affirmations sans fondement du FM, Khatibzadeh a ajouté qu'il est regrettable que le gouvernement marocain, qui préside actuellement le Comité Qods, coopère avec les ennemis de l'oumma islamique.

"Il est regrettable que le gouvernement marocain détourne l'attention internationale de la question principale du monde islamique, à savoir la lutte contre l'empiètement sur le Saint Qods et la défense des droits du peuple palestinien", a-t-il ajouté.

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a confirmé vendredi que Rabat avait pris la décision de normaliser les relations avec l'occupation "par conviction" et qu'il irait aussi loin que possible dans le développement de la coopération bilatérale avec le régime israélien.

S'exprimant lors d'un événement organisé par le groupe de pression controversé American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), Bourita a déclaré : "Tous les outils de coopération avec Israël sont disponibles, ainsi que la volonté politique. J'espère que nous échangerons très bientôt des visites de haut niveau."

Concernant les relations avec l'Iran, le responsable marocain a affirmé : "En tant qu'alliés, nous devons coordonner le travail pour faire face aux menaces iraniennes liées aux activités nucléaires. L'Iran agit également pour déstabiliser l'Afrique du Nord et l'Afrique de l'Ouest."

Poursuivant ses affirmations sans fondement, il a ajouté : "L'Iran a menacé l'intégrité territoriale et la sécurité du Maroc en soutenant, entraînant et armant les milices du Polisario."

Le 10 décembre, le Maroc et le régime d'occupation israélien ont annoncé la reprise de leurs relations diplomatiques, qui avaient été suspendues en 2000. Il est devenu le quatrième État arabe à nouer des liens avec l'État d'occupation l'année dernière.

L'AIPAC est le groupe de pression israélien le plus puissant aux États-Unis et beaucoup se demandent s'il n'a pas trop d'influence sur les administrations américaines successives, la Chambre des représentants et le Sénat.

 
http://www.taghribnews.com/vdcepx8npjh877i.d9bj.html
votre nom
Votre adresse email