Date de publication4 May 2021 - 19:50
Code d'article : 502497

C'est la tradition divine que la nation opprimée de Qods sacré vaincra les criminels du sionisme

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le représentant du Guide suprême en matière de Hadj et de pèlerinage a considéré la défense des opprimés comme une tradition divine et a déclaré: Avec l'aide de Dieu Tout-Puissant, les enfants opprimés et privés de Qods sacré vaincront les criminels du sionisme.
C
Selon l'agence Taghrib(APT), citant le bureau de presse du deuxième congrès international de Qods sacré, Hojjat ul-islam val-moslemin Seyyed Abdul Fattah Nawab, représentant du guide suprême dans les affaires du Hadj et des pèlerinages, au deuxième congrès international de Qods sacré, qui a le slogan "al-Qods se rapproche" a dit l'une des manifestations du mal est l'oppression et c'est une oppression à laquelle les êtres humains sont confrontés depuis le début de l'histoire et c'est un grand obstacle dans le culte et la servitude et un facteur pour ne pas atteindre la destination de la confiance divine.
 
Il a déclaré que la violation des droits d'autrui a toujours été considérée comme une oppression dans l'histoire et dans différentes ethnies et croyances, et que l'oppresseur a été condamné et les opprimés ont été soutenus. C'est maintenant le pacte de la communauté internationale et la Déclaration universelle des droits de l'homme », a-t-il dit. Mais les grandes puissances n'observent pas non plus ces minimums et s'en servent comme prétexte pour faire avancer leurs objectifs oppressifs.
 
Le représentant du Guide suprême en matière de Hadj et de pèlerinage, déclarant que les livres saints traitent de la question de la direction et de l'évitement du péché, a souligné: Au sujet de l'oppression dans le judaïsme, dans les textes juifs, y compris la Torah et d'autres textes sacrés juifs en citant des histoires et de nombreux récits des écritures juives, l'oppression et la défense des opprimés sont considérées comme l'un des principes du judaïsme.
 
Il a rappelé: Dans le livre hébraïque, le mot «sang» est utilisé environ 400 fois. Environ la moitié d'entre eux sont liés à la mort par violence. Verser du sang est le péché originel sur terre, dans le droit pénal juif, le meurtre est considéré comme le crime le plus grave et le plus répréhensible.
 
Le chef des pèlerins iraniens a déclaré: L'effusion de sang est le premier péché qui a un caractère criminel dans le livre sacré.
 

 
http://www.taghribnews.com/vdcb95bszrhbgap.kiur.html
votre nom
Votre adresse email