Date de publication20 Apr 2021 - 17:23
Code d'article : 500772

Aucune concession au-delà du PAGC selon le porte-parole iranien

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le porte-parole de l'administration iranienne a souligné que Téhéran n'acceptera pas de faire des concessions au-delà du cadre de l'accord nucléaire de 2015 au cours des négociations à Vienne pour relancer le PAGC.
Aucune concession au-delà du PAGC selon le porte-parole iranien
S'exprimant lors d'une conférence de presse mardi, Ali Rabiee a déclaré : "Nous ne sommes pas pressés de récupérer nos droits évidents dans l'accord (PAGC) et nous ne sommes pas prêts à faire des concessions au-delà du cadre du PAGC."

Ses commentaires sont intervenus le jour même où les parties au Plan d'action global conjoint doivent tenir un nouveau cycle de négociations sur la suppression par Washington des sanctions anti-iraniennes et l'annulation par Téhéran de ses mesures correctives.

À la question de savoir si les négociateurs sont parvenus à un consensus sur la question de la rédaction et si l'Iran espère une levée rapide des sanctions, il a répondu : "Techniquement, il est possible de lever toutes les sanctions qui violent le PAGC et de relancer pleinement l'accord à court terme. Nous espérons obtenir le résultat souhaité par le biais de négociations constructives."

"Contrairement à certaines affirmations, l'administration américaine peut revenir, en peu de temps, aux obligations du PAGC, qu'elle a violées, et nous pouvons rapidement vérifier (le processus) et... nous reviendrons rapidement à nos engagements", a ajouté Rabiee, rapporte Press TV.

Concernant le dernier statut des pourparlers de Vienne, il a cité le représentant du vice-ministre des Affaires étrangères, Abbas Araqchi, qui a déclaré que l'Iran n'était pas intéressé par la revitalisation du PAGC par le biais d'un plan par étapes et qu'il suivait la politique énoncée par le Leader de la Révolution islamique, l'Ayatollah Seyed Ali Khamenei, à cet égard.

"Le PAGC a renforcé la confiance nationale en soi et la croyance en la capacité nationale de revendiquer les droits du peuple. Il a mis en évidence le fait qu'il est possible de réclamer des droits à la communauté internationale et de se réserver le droit de mener des activités nucléaires pacifiques", a-t-il conclu.
http://www.taghribnews.com/vdcfexdt0w6dxea.kgiw.html
votre nom
Votre adresse email