Date de publication15 Apr 2021 - 21:17
Code d'article : 500107

La France n'a pas à s'excuser pour le génocide rwandais selon ancien premier ministre

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-L'ancien premier ministre français Edouard Balladur a rejeté les récentes conclusions d'une commission historique enquêtant sur le rôle de la France dans le génocide rwandais de 1994, affirmant que son pays n'a pas à s'excuser.
La France n
L'ancien Premier ministre français Edouard Balladur a fait ces commentaires lors d'un entretien avec FRANCE 24 et RFI, au cours duquel il a fermement rejeté les récentes conclusions d'une commission historique enquêtant sur le rôle de la France dans le génocide rwandais de 1994, selon lesquelles Paris porte des "responsabilités lourdes et écrasantes" dans la chaîne des événements qui ont conduit au massacre de l'ethnie tutsie.

M. Balladur, qui a été Premier ministre entre 1993 et 1995, a déclaré qu'il était injuste de critiquer la France alors que les Nations unies et d'autres pays ne sont pas intervenus pour empêcher les massacres.

"J'ai fait tout mon possible pour qu'on ne reproche pas à la France d'être passive et indifférente", a affirmé M. Balladur, ajoutant qu'il était "plein d'admiration" pour ce qu'ont fait les casques bleus français.

La commission historique mise en place par le président Emmanuel Macron a estimé le mois dernier que la France avait réagi trop lentement pour prendre la mesure de l'horreur qui a fait plus de 800 000 morts. Toutefois, la commission a blanchi Paris de toute complicité dans le massacre.

Dans le même temps, un rapport établi par une commission d'enquête spéciale, publié fin mars, accusait de hauts responsables français, dont le président français de l'époque, de soutenir des éléments hutus du gouvernement rwandais responsables de mois de tueries en 1994.

 
http://www.taghribnews.com/vdchvvnmq23nvzd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email