Date de publication22 May 2021 - 19:35
Code d'article : 504987

Terreur des sionistes face à une alliance de la résistance et des habitants des territoires occupés

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-La résistance et les forces du Hamas et du Jihad islamique, dans le domaine des missiles, des drones et des tactiques de combat ont fait de grands progrès qui ont surpris les sionistes et le monde entier.
Terreur des sionistes face à une alliance de la résistance et des habitants des territoires occupés
Seyed Hadi Seyed Afra’i, expert des questions régionales et islamiques, a déclaré : « Les divisions internes en Israël, sont plus dangereuses pour les sionistes, que les missiles du Hamas. Au cours de la récente guerre, nous avons assisté à une relation significative entre le Front de la résistance islamique et le Front de soulèvement populaire à l'intérieur des territoires occupés, que craint le régime sioniste.

Le régime sioniste et les États-Unis ont été vraiment surpris et les gouvernements arabes qui ont normalisé leurs relations avec les sionistes, ont été complètement humiliés, parce qu'ils pensaient que la résistance et la poursuite de la guerre étaient terminées, et que Trump avait réglé le problème avec l'accord du siècle.

Le régime sioniste est vraiment impuissant parce qu'il ne sait pas combien de temps il pourra continuer à bombarder et à tuer, face à la communauté internationale qui organise de grandes manifestations de soutien au peuple palestinien dans les capitales des pays étrangers, les pays arabes et les pays non islamiques. Le régime sioniste a peur de l’union entre le Front de la résistance islamique et le Front de soulèvement populaire à l'intérieur des territoires occupés.

Le régime sioniste en 1948, avec Latif al-Hili, avait réussi à calmer les Arabes de Quds, Haïfa, Jaffa, Acre, Al-Lad et d'autres régions qui étaient mêmes représentés au parlement, mais les soulèvements et les affrontements armés dans certaines régions contre les forces de sécurité du régime, ont montré que les Arabes de 1948 sont devenus des bombes ambulantes.

La menace de Mohammad Zaif, commandant de la branche militaire du Hamas, de tirer des roquettes sur les territoires occupés à 6 heures, si les sionistes ne quittent pas la mosquée Al-Aqsa, dont les sionistes s’étaient moqués, a provoqué un choc qui peut entraîner de nombreux changements dans les territoires occupés, dans les domaines sociaux, sécuritaires, militaires et politiques.

Le seul qui n'a malheureusement pas encore pris le parti du peuple palestinien, est Mahmoud Abbas qui a atteint le sommet de la trahison, alors que les crimes des sionistes augmentent et que toute la Palestine proteste.

L'Autorité palestinienne a arrêté des manifestants à Ramallah, ainsi que des personnalités politiques du Hamas et du Jihad islamique, et des jeunes révolutionnaires qui voulaient manifester. Mahmoud Abbas devait annuler l'accord de coopération en matière de sécurité, avec le régime sioniste, mais au lieu de cela, il a demandé au Conseil de sécurité d’organiser une réunion, alors que tout le monde sait que les États-Unis opposeraient leur veto à toute décision du Conseil de sécurité contre le régime sioniste.

Je pense que le peuple palestinien devrait clarifier ses relations avec Mahmoud Abbas dont les trahisons dans cette situation de feu et de sang, sont évidentes. Malheureusement, la question palestinienne souffre de maladies chroniques, et l'une des plus importantes est la présence de personnes comme Mahmoud Abbas et son gang criminel dans l’Organisation du Fatah et l’Autorité palestinienne.

Le peuple palestinien après 15 ans, a le droit de former une assemblée nationale et de tenir des élections transparentes et équitables, mais Mahmoud Abbas est sous la pression des États-Unis, d'Israël et de l'Arabie saoudite qui finance les coûts de l'AP avec les Émirats arabes unis et le Qatar. Si la Cisjordanie se révolte, le régime sioniste sera vraiment mis à mal mais malheureusement, il ne s’agit que d’une série de manifestations limitées et d’actions armées individuelles, et des mesures sérieuses ne peuvent être prises avec Mahmoud Abbas et l'Autorité palestinienne.

Aujourd'hui, les États-Unis ont donné un feu vert complet aux sionistes, et l’Organisation de la coopération islamique, la Ligue arabe, l’ONU et les organisations de défense des droits de l’homme sont restées totalement silencieuses parce qu’elles sont, main dans la main, avec le régime sioniste comme le montre le processus de normalisation des relations avec le régime sioniste.

Mais je crois qu'en fin de compte, la situation est en faveur de la Palestine, car la résistance a gravement endommagé les installations militaires et le régime sioniste, et Tel Aviv a été bombardée avec plus de 500 roquettes. Les destructions ont été masquées par la censure des médias, de nombreux résidents des territoires occupés veulent partir et le fossé au sein de la société israélienne est plus grave que les missiles du Hamas.

La société israélienne est composée d'ethnies et de races différentes, avec beaucoup de contradictions et de lacunes, qui semblent former un État-nation alors que le véritable État-nation est la Palestine qui pendant des décennies avait une frontière, un drapeau, une monnaie officielle, et un passeport, et de vieux sionistes comme Ariel Sharon, Isaac Robin, Moshe Dayan et Golda Meyer voyageaient avec des passeports palestiniens écrits en arabe, alors qu’aujourd'hui certains États du Golfe Persique prétendent que la Palestine n'existait pas et que les arbres autour de la mosquée Al-Aqsa, sont plus vieux que ces États arabes.

La solution d’un référendum de la République islamique d’Iran n'est pas du tout un slogan et a été enregistrée aux Nations Unies qui ne s'y sont pas opposées. Aux yeux de la République islamique, le plan des « deux États » est inacceptable car il signifie la reconnaissance d'un régime d'occupants, de terroristes et d’assassins d'enfants.

La République islamique déclare, selon les mots du Guide suprême, que si le monde accepte la démocratie et les droits de l'homme, la meilleure et la plus juste solution pour résoudre la question palestinienne, est d'organiser un référendum avec la participation de tous les Palestiniens, juifs, musulmans, chrétiens et réfugiés dans les camps, qui sont les principaux habitants de la Palestine, contrairement aux sionistes qui ont été amenés dans cette région de différentes parties du monde.

Les Nations Unies, la Ligue arabe et l'Organisation de la coopération islamique, ainsi que les partis et groupes en Palestine, pourront nommer des observateurs et des représentants, et personne ne pourra s’opposer à cette solution tout à fait logique et démocratique ».
http://www.taghribnews.com/vdch6knmq23nvwd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email