Agence de presse TAGHRIB (APT) 21 May 2022 - 12:09 http://www.taghribnews.com/fr/news/550375/prétendre-se-préoccuper-de-la-situation-syrie-est-hypocrite -------------------------------------------------- Titre : Prétendre se préoccuper de la situation de la Syrie est "hypocrite" Taghrib(APT) -------------------------------------------------- Taghrib(APT)-L'ambassadeur permanent de l'Iran à l'ONU a déclaré que prétendre se soucier de la situation humanitaire difficile en Syrie tout en soutenant et en imposant des sanctions unilatérales contre le peuple syrien est hypocrite. Texte : S exprimant lors d une session du Conseil de scurit de l ONU sur " La situation au Moyen-Orient : (Syrie) ", Majid Takht-Ravanchi a dclar que le conflit, l intervention trangre, le terrorisme et l occupation ont fait des ravages en Syrie. M. Takht-Ravanchi a dclar que les sanctions unilatrales ont exacerb les crises conomiques et humanitaires dans le pays ces dernires annes, qualifiant d "irresponsable, immoral et illgal" au regard du droit international "le recours des sanctions unilatrales pour affamer les civils syriens." La Syrie est en proie un militantisme soutenu par l tranger depuis mars 2011. Alors que le groupe terroriste takfiri Daesh a t cras par le gouvernement syrien, les groupes militants continuent d exercer leur influence dans certaines parties du pays sous le patronage des puissances occidentales. De nombreux rapports ont soulign le rle des tats-Unis dans le transfert de terroristes de Daesh vers le pays ravag par la guerre et mme dans le transport arien de fournitures destines au groupe. L anne dernire, le gouvernement amricain a impos des sanctions conomiques radicales la Syrie, alors que le pays arabe doit mener une lutte acharne pour sa reconstruction et son redressement. La loi controverse Caesar Syria Civilian Protection Act, promulgue par l ancien prsident Donald Trump, visait les personnes et les entreprises du monde entier qui participaient directement ou indirectement l conomie syrienne. Les mesures restrictives ont bloqu les importations de biens essentiels, affectant l accs du peuple syrien aux quipements mdicaux, la nourriture, au chauffage, au gaz et l lectricit. "Dans les circonstances actuelles, la fourniture de l aide humanitaire est essentielle, et les circonstances politiques ne devraient pas tre autorises entraver l aide humanitaire", a dclar Takht-Ravanchi. "En outre, ces mesures illgales ont galement entrav la capacit du gouvernement syrien atteindre la stabilit conomique et sociale et amliorer les conditions de vie des Syriens", a dclar le diplomate chevronn. M. Takht-Ravanchi a soulign que les sanctions entravaient galement la mise en uvre de la rsolution 2585 du Conseil de scurit, qui a rendu obligatoire le transfert de l aide humanitaire en Syrie via le poste frontire de Bab al-Hawa avec la Turquie. "Bien que la rsolution 2585 soutienne les projets de relvement rapide et de reconstruction, ainsi que la fourniture de services de base, malheureusement, la poursuite des sanctions unilatrales a fait obstacle la mise en uvre de la rsolution, entravant les efforts de reconstruction de la Syrie et empchant la fourniture de l aide humanitaire de diverses manires, retardant mme le retour des rfugis et des personnes dplaces", a-t-il dclar. "Prtendre se soucier de la situation humanitaire difficile en Syrie tout en soutenant et en imposant des sanctions unilatrales contre le peuple syrien est hypocrite", a dclar l envoy. Il a galement condamn l occupation continue par Isral des hauteurs du Golan syrien ainsi que les violations rptes par le rgime de la souverainet et de l intgrit territoriale de la Syrie. Ces remarques ont t faites au sujet des frquents raids ariens du rgime d occupation sur la Syrie, visant principalement l arme syrienne et ses allis. "Nous demandons au Conseil de scurit de tenir ce rgime responsable de ces actes d agression et de malveillance", a dclar le fonctionnaire. Dans le mme temps, lors de la dernire agression, au moins trois personnes ont t tues aprs qu Isral a lanc de nouvelles frappes ariennes sur la priphrie de Damas, tard vendredi. Le raid arien lanc depuis le plateau du Golan occup visait les quartiers sud de la capitale syrienne, dans un contexte de nouvelle agression contre le pays arabe.