Agence de presse TAGHRIB (APT) 19 Jan 2022 - 16:00 http://www.taghribnews.com/fr/note/535148/l-iran-peut-être-un-partenaire-de-choix-pour-les-alliés-arabes-des-états-unis -------------------------------------------------- Titre : L'Iran peut être un partenaire de choix pour les alliés arabes des États-Unis Taghrib (APT) -------------------------------------------------- Taghrib(APT)-Avec le retrait militaire des États-Unis de la région, l'Iran est le mieux placé pour devenir le pivot de toute coopération en matière de sécurité entre les pays d'Asie occidentale. Texte : Aprs de longues dcennies de domination militaire sur la rgion, l imperium militaire des tats-Unis dans la rgion est en dclin. Le dclin de la prsence militaire des tats-Unis dans la rgion est parfaitement illustr par le retrait dsordonn de l Afghanistan, qui a provoqu un nouveau Saigon et suscit l inquitude dans de nombreuses capitales de la rgion. Les allis des tats-Unis dans la rgion, en particulier les tats arabes du Golfe Persique, ont cherch des solutions alternatives pour assurer leur scurit dans l re post-amricaine. Une srie d vnements survenus au cours des dernires annes et des derniers mois ont renforc la conviction que les allis arabes des tats-Unis pourraient un jour se rveiller en apprenant que les tats-Unis ont retir leurs moyens militaires de la rgion du golfe Persique, comme ils l ont fait pour l Afghanistan. Le retrait afghan est l un de ces vnements. L administration Biden a effectu un retrait chaotique et dsordonn de l Afghanistan qui a conduit la monte des talibans, le mme groupe contre lequel les tats-Unis se sont battus pendant deux dcennies. Le leader de la rvolution islamique d Iran, l ayatollah Seyed Ali Khamenei, a rcemment qualifi le retrait amricain d Afghanistan d "vasion", le qualifiant de prlude au retrait de l Amrique d autres pays de la rgion. "Regardez la situation des tats-Unis Ils ont fui l Afghanistan de cette manire. Et en Irak, ils ont t contraints de prtendre qu ils avaient l intention de retirer leurs forces - bien sr, nos frres irakiens devraient poursuivre cette affaire avec vigilance. Ils ont t contraints d annoncer qu partir de maintenant, ils ne joueront plus qu un rle "consultatif". En d autres termes, ils reconnaissent qu ils ne pourront plus avoir de prsence militaire sur place. Vous devriez galement examiner le statut des tats-Unis au Ymen et au Liban", a dclar le dirigeant. Le gnral Frank McKenzie, commandant sortant du Commandement central amricain (CENTCOM), a confirm lors d une runion prive que "l Iran poursuit toujours l objectif stratgique d jecter les tats-Unis" de la rgion, a appris le Tehran Times. La scne des Afghans s accrochant puis tombant d un avion amricain dcollant de la piste bonde de l aroport de Kaboul a suscit l inquitude des tats arabes du golfe Persique. Un sentiment croissant d abandon prend racine dans le golfe Persique, incitant les dirigeants arabes rflchir des options d alliances pour la rgion post-amricaine. Avec le dpart des tats-Unis de la rgion, une occasion unique se prsente aux pays de la rgion d tablir de meilleures relations fondes sur la coopration. L Iran est la meilleure option avec laquelle les tats arabes pourront travailler aprs le retrait des tats-Unis. Ces pays peuvent assurer leur scurit en tirant parti des vastes capacits militaires de l Iran. Cela est possible si les tats arabes du golfe Persique se dbarrassent de leurs inhibitions et renouent leurs relations avec l Iran. D autre part, l Iran a exprim plusieurs reprises son intrt pour une coopration plus troite avec ses voisins arabes, qui semblent dcouvrir le potentiel de l Iran dans divers domaines. Pour reprendre les termes de McKenzie, l Iran a atteint un "overmatch" - un niveau de capacit dans lequel un pays dispose d un armement qui le rend extrmement difficile contrler ou vaincre. "La capacit stratgique de l Iran est dsormais norme", a dclar McKenzie selon le New Yorker. "Ils ont une surmatch sur le thtre d oprations - la capacit craser". Le gnral amricain a rpt cette valuation lors de la runion prive, disant aux participants que la force de missiles balistiques de l Iran lui a donn "une capacit de surpassement" dans la rgion. McKenzie a dcrit la force de missiles comme "le joyau de la couronne" de la capacit militaire iranienne, laquelle l Iran accorde une "trs, trs grande" valeur. Dans son valuation dtaille des capacits militaires de l Iran, McKenzie a admis lors de la runion que "ces cinq dernires annes", les capacits militaires de l Iran ont "considrablement" chang. "Leur capacit construire et dployer des missiles balistiques une profondeur de thtre est significative, et ces missiles sont prcis", a admis McKenzie. Il a ensuite dcrit la prcision de la frappe de missiles iraniens contre la base arienne d Ain al-Assad. "Quand ils ont plant notre base d al-Assad, ils ont frapp quelques dizaines de mtres de leur cible. La seule raison pour laquelle nous n avons pas subi plus de pertes est que nous avions la possibilit de nous redployer avant qu ils n effectuent cette frappe", a dclar le gnral amricain sur un ton ironique. Il a dcrit la force de missiles et les missiles de croisire d attaque terrestre de l Iran ainsi que les drones comme "de nouvelles capacits dans le panier d armes iranien". Fait intressant, McKenzie a soulign l chec retentissant des pressions conomiques amricaines pour empcher le dveloppement des capacits militaires de l Iran. "Je ne pense pas que vous allez forcer un changement fondamental de la politique iranienne par des sanctions conomiques. Ce n est tout simplement pas mon point de vue a-t-il indiqu.