Date de publication28 Sep 2022 - 13:09
Code d'article : 566996

Le ministre iranien des Affaires étrangères qualifie les discussions de Vienne de favorables et de fructueuses

Taghrib(APT)
Taghrib(APT)-Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a déclaré que les négociations sur la relance de l'accord nucléaire de 2015 ont été fructueuses et favorables jusqu'à présent.
Le ministre iranien des Affaires étrangères qualifie les discussions de Vienne de favorables et de fructueuses
Amir-Abdollahian a fait ces déclarations lors d'une interview avec NPR à New York.

"Dans l'ensemble, nous avons eu des discussions relativement réussies et bonnes... nous avons participé à l'échange de nombreux messages avec la partie américaine. Nous avons parcouru un long chemin. Où en sommes-nous maintenant ? À un stade où il ne reste que quelques questions sur la table, mais qui sont très significatives et importantes", a déclaré le haut diplomate iranien.

Parlant de la demande de la partie iranienne concernant les garanties américaines, Amir-Abdollahian a souligné : "La question des garanties est très importante pour nous .... Je veux dire que la partie américaine a pris certaines mesures pour nous donner des garanties. Nous avons juste besoin que ces garanties deviennent un peu plus complètes."

Abordant la question de la mort de Mahsa Amini et des troubles qui ont éclaté en Iran, le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré : "Il y a bien sûr des manifestants et ils expriment ce qu'ils demandent de manière pacifique. Mais maintenant, la plupart de ces personnes dans les rues sont dirigées et guidées par des filières bien organisées."

Répondant à une question concernant l'action d'un fonctionnaire de l'ONU qui a accusé l'Iran d'utiliser une force excessive dans certains cas pour réprimer les manifestations, il a souligné : "Vous savez, si c'est pacifique, ils peuvent le faire librement. Il n'y aura pas d'usage de la force. Mais s'ils veulent incendier les ambulances ou voler de l'argent dans les banques, la police n'a d'autre choix que de réagir de manière proportionnée. Qu'avez-vous fait quand les gens ont essayé de saisir le Congrès ? N'avez-vous pas bloqué l'accès de votre président à Twitter ? Était-ce un acte démocratique, ou était-ce pour vos raisons de sécurité nationale ?"

Ailleurs dans ses remarques, Amir-Abdollahian a déclaré : "Si les États-Unis se soucient vraiment, vraiment du peuple iranien, ils peuvent prêter attention au fait que des milliers d'enfants iraniens sont morts à cause des sanctions qu'ils ont imposées .... Au lieu de s'inquiéter de l'accès des gens à l'internet gratuit, ils devraient s'inquiéter de ces gens qui meurent chaque jour à cause de leurs sanctions."
http://www.taghribnews.com/vdcf1vdtvw6dv1a.kgiw.html
votre nom
Votre adresse email