Date de publication26 Sep 2022 - 15:28
Code d'article : 566790

L'UE menace de prendre des mesures contre l'Iran suite aux récentes manifestations

Taghrib(APT)
Taghrib(APT)- Après avoir fait des déclarations provocatrices contre les pourparlers de Vienne, dans une autre remarque ingérence, le chef de la politique étrangère de l'UE a menacé de prendre des mesures contre les mesures légales de l'Iran pour maintenir l'ordre public et la sécurité.
L
Dans une déclaration au nom de l'UE, le chef de la politique étrangère Josep Borrell a critiqué Téhéran pour ce qu'il appelle un usage "disproportionné" de la force contre les manifestants, laissant entendre que l'Union européenne pourrait imposer des sanctions à la répression.

"L'Union européenne continuera d'examiner toutes les options à sa disposition avant le prochain Conseil des affaires étrangères, pour faire face au meurtre de Mahsa Amini et à la manière dont les forces de sécurité iraniennes ont réagi aux manifestations qui ont suivi", indique le communiqué.

L'Iran a été témoin d'incidents de violence de rue au cours des derniers jours à la suite de la mort d'une femme de 22 ans, Mahsa Amini, à l'hôpital après avoir été détenue par la police.

Malgré des éclaircissements sur les circonstances entourant la mort d'Amini, de violentes manifestations ont conduit à des attaques contre des agents de sécurité et des actes de vandalisme contre des biens publics ainsi que des ambulances et des véhicules de police.

Au moins cinq membres du personnel de sécurité ont été tués alors qu'ils tentaient de faire face aux émeutes à Mashhad, Quchan, Shiraz, Tabriz et Karaj. Plusieurs membres des forces de sécurité ont également été blessés.

Lors d'un appel téléphonique dimanche, le président iranien a présenté ses condoléances aux membres de la famille de Mahsa Amini.

« J'ai été informé de cet incident alors que j'étais en voyage en Ouzbékistan [pour assister au dernier sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai]. J'ai immédiatement ordonné à mes collègues [de l'administration] d'enquêter sur ce cas particulier », a-t-il déclaré à la famille d'Amini.

Raeisi a assuré à la famille de la femme décédée que tous les efforts seraient faits pour protéger ses droits.

Immédiatement après la mort d'Amini vendredi, Raeisi a ordonné au ministre iranien de l'Intérieur Ahmad Vahidi d'enquêter sur les détails de l'incident avec « urgence et précision » et de soumettre un rapport sur les résultats.

Un comité spécial a été créé pour enquêter sur différents aspects de la mort d'Amini.

Vendredi, la police a publié des images de vidéosurveillance du moment où elle est tombée au sol, rejetant les allégations de violence physique contre la victime. La police a également déclaré qu'Amini avait perdu la vie en raison d'une insuffisance cardiaque.
http://www.taghribnews.com/vdchw-nmv23n-qd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email