Date de publication23 Jun 2022 - 17:52
Code d'article : 554658

Nous ne laisserons pas Israël menacer la sécurité régionale

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue russe jeudi que "nous ne laisserons pas le régime sioniste menacer la sécurité de la région."
Nous ne laisserons pas Israël menacer la sécurité régionale
Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue russe : "J'ai eu une bonne réunion avec M. Lavrov. Nous avons discuté des questions les plus importantes des relations bilatérales, ainsi que des questions régionales et internationales. L'une des questions à l'étude est le traité de coopération globale stratégique et à long terme entre les deux pays."

"Nous remercions les pays amis que sont la Russie et la Chine d'avoir exprimé leur opposition à la récente résolution du Conseil des gouverneurs de l'IEAA. Nous remercions la Russie pour son soutien continu à la poursuite des travaux de l'agence en faveur des intérêts et des positions sensibles de l'Iran."

Le ministre iranien a ajouté : "Nous avons discuté avec M. Lavrov une fois de plus que si les pourparlers se poursuivent, ce qui, je l'espère, reprendra dans un avenir proche et la planification à cet égard est à l'ordre du jour du ministère des affaires étrangères, avec le réalisme de la partie américaine, nous pouvons atteindre la station finale de parvenir à un accord dans un avenir proche. Dans ce cadre, M. Lavrov a souligné le soutien aux positions politiques de l'Iran dans les négociations et a exprimé le soutien de la Russie si les discussions atteignent le point d'un accord.

"Sur la question de l'Ukraine, nous pensons que les actions américaines sont menées sous le couvert de l'OTAN, et l'Iran ne considère pas la guerre en Ukraine comme une solution tout en s'en tenant à une position politique commune sur la guerre et à une absence de politique de double standard."

Ailleurs, Amir-Abdollhian a déclaré : "Nous ne permettrons pas au régime sioniste de menacer la sécurité de la région."

"Nous avons parlé de certaines brimades croissantes du régime sioniste, et du fait que la région ne permettra pas au régime de menacer sa sécurité et son progrès."

Le ministre russe des Affaires étrangères a, pour sa part, déclaré que le commerce entre l'Iran et la Russie a augmenté de 80 % l'année dernière.

"Nos échanges commerciaux ont augmenté de 80 % l'année dernière pour atteindre environ 4 milliards de dollars. Nous devons trouver certains moyens d'élargir nos relations dans les domaines de l'énergie, des transports et de l'agriculture, des finances et des douanes. Nous travaillons sur les deuxième et troisième phases de la centrale électrique de Bushehr."

"Les deux pays ont l'intention d'élargir leurs relations. Nous partageons une position commune selon laquelle nos relations bilatérales ont pu atteindre un niveau élevé. Dans cet objectif, nous travaillons sur un autre accord majeur, dont l'initiative a été avancée par le président iranien."

"Il est de notre devoir de développer les relations, alors que les sanctions des États-Unis et de leurs alliés tentent d'empêcher le développement des relations."

Lavrov a ajouté que l'Iran et la Russie condamnent les sanctions qui sont en violation de la Charte des Nations unies et des lois internationales.

"En ce qui concerne le JCPOA, notre objectif est de corriger la mauvaise chose que les États-Unis ont faite. Lorsque les États-Unis se sont retirés du JCPOA et de la résolution de l'ONU (qui l'approuve), ils ont une fois de plus violé le droit international. Nous devons relancer le JCPOA dans le même format qu'en 2015, sans aucun amendement. Toutes les sanctions illégales contre l'Iran qui sont en violation du JCPOA, doivent être levées. J'espère que l'Amérique fera son choix raisonnable."

Le haut diplomate russe a également déclaré : "Nous sommes engagés dans nos devoirs qui mènent à la stabilité de la région du golfe Persique. Nous sommes prêts à créer un dialogue coopératif entre l'Iran et les pays arabes riverains du golfe Persique."

Concernant la question de l'Ukraine, il a souligné que les Occidentaux tentent de faire de l'Ukraine une base pour menacer le sol russe.

Lavrov a également noté que "la Fédération de Russie et Poutine ont expliqué à plusieurs reprises que nous n'avions pas d'autre choix pour garantir les intérêts du peuple russe et du peuple de Donbas. Nous sommes sûrs que les pays du monde entier sont conscients de cette situation."

Le ministre iranien des Affaires étrangères a, à son tour, déclaré que la neutralisation des sanctions figure à l'ordre du jour de l'Iran et de la Russie.

Le ministre russe des Affaires étrangères a poursuivi en disant que ce sont les États-Unis qui entravent les discussions sur la relance du JCPOA.

"Nous avons dit à nos amis iraniens que nous soutenons leur position visant à relancer pleinement le JCPOA sans aucune coupe et à y ajouter des éléments", a affirmé M. Lavrov.

En ce qui concerne l'envoi du paquet proposé aux États-Unis, le ministre iranien des affaires étrangères a déclaré que le train avait atteint ses "stations difficiles" pour terminer son voyage et qu'il devait s'arrêter à une station spécifique.

M. Amir-Abdollahian a déclaré que l'Iran avait riposté à la résolution de l'AIEA par "trois mesures nucléaires importantes", dont la déconnexion de 27 caméras de surveillance.

Selon le ministre iranien, "les parties, notamment les États-Unis, Borrell et Mora, poursuivent leurs efforts pour que tout le monde retourne aux négociations". Ces dernières heures, Bagheri était en contact permanent avec Mora et j'étais avec Borrell."

Il a en outre exprimé l'espoir que les négociations de Vienne reprennent dans un avenir proche.

"Nous continuons sur la voie de la diplomatie, qui est la bonne voie".
http://www.taghribnews.com/vdchmknm623nm-d.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email