Date de publication24 May 2022 - 17:53
Code d'article : 550844

Le droit des pays à l'autodéfense doit être reconnu

Taghrib(APT)
Taghrib(APT)-L'ambassadeur permanent de l'Iran auprès des Nations Unies a déclaré que tout cadre adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies sur la gestion des munitions conventionnelles doit reconnaître le droit des États membres à l'autodéfense.
Le droit des pays à l
Majid Takht-Ravanchi a fait ces remarques dans un discours prononcé lundi devant le Groupe de travail à composition non limitée (GTCNL) de l'Assemblée générale sur les munitions conventionnelles.

"...Nous pensons que les munitions conventionnelles doivent être traitées avec prudence, en tenant compte des besoins et des préoccupations légitimes des États membres, y compris la nécessité de répondre à leurs préoccupations en matière de sécurité nationale", a-t-il déclaré.

L'envoyé iranien auprès des Nations unies a ajouté : "L'élaboration de tout cadre de gestion des munitions conventionnelles ... ne doit pas compromettre les droits légitimes de tous les États au droit inhérent à l'autodéfense individuelle ou collective."

"Ce droit inhérent devrait englober le droit de chaque État de fabriquer, d'importer et de conserver les armes et munitions non interdites à des fins d'autodéfense et de sécurité", a noté Takht-Ravanchi, avertissant que "les groupes criminels et les organisations terroristes ne doivent pas avoir accès à ces armes."

"Le document final du GTCNL devrait refléter sa nature volontaire et non contraignante tout en englobant les différentes positions des États membres", a déclaré l'ambassadeur d'Iran, soulignant que "le document final devrait réaffirmer le droit inhérent de l'État à l'autodéfense individuelle ou collective."

Takht-Ravanchi a noté que "c'est la prérogative souveraine des États membres de décider, de superviser et de gérer la sûreté et la sécurité de leurs munitions conventionnelles."
http://www.taghribnews.com/vdcaywnmy49nma1.z5k4.html
votre nom
Votre adresse email