Date de publication3 May 2022 - 14:31
Code d'article : 548139

Les musulmans d'Iran et d'autres pays célèbrent l'Aïd al-Fitr

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Les musulmans d'Iran et de certains autres pays ont célébré l'Aïd al-Fitr, qui met fin au mois de jeûne du Ramadan, avec des prières de masse organisées le matin à travers l'Iran pour marquer cette occasion festive.
Les musulmans d
Des tambours Naqareh ont été joués au sanctuaire de l'Imam Reza, le huitième Imam chiite, à Mashhad, en Iran, mardi matin, à l'occasion de l'Aïd al-Fitr dans le pays. Dans la capitale, Téhéran, les gens se sont rassemblés à l'Université de Téhéran pour accomplir les prières de l'Aïd al-Fitr.

Pendant ce temps, trois pays, dont l'Afghanistan, le Niger et le Mali, ont célébré l'Aïd al-Fitr dimanche.

Des dizaines de pays musulmans, dont l'Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït, les Émirats arabes unis, le Yémen, la Palestine, la Syrie et l'Égypte, ont annoncé que le lundi marque le début de l'événement sacré.

Outre l'Iran, le Bangladesh, l'Inde et le Pakistan, ainsi que l'Irak ont célébré l'Aïd al-Fitr mardi.

Les musulmans suivent un calendrier lunaire et les différences dans l'observation de la lune peuvent conduire les communautés à marquer l'occasion à des jours différents.

Le Ramadan de cette année, comme celui de l'année dernière, a coïncidé avec une nouvelle vague d'agressions israéliennes contre les Palestiniens, ce qui a rendu furieux les musulmans du monde entier, les incitant à participer à des manifestations de masse pour condamner les atrocités du régime israélien contre les Palestiniens.

La Palestine est vivante

L'ayatollah Kazem Seddiqi, qui a dirigé les prières de l'Aïd al-Fitr à l'université de Téhéran, a noté dans son sermon que la Journée internationale de Quds de cette année a été marquée par des mouvements massifs de protestation contre Israël dans tout le monde musulman.

Les manifestants "ont montré que rien ne peut diminuer la question palestinienne et qu'al-Quds et la Palestine sont vivants", a-t-il déclaré.

L'ayatollah Seddiqi a déclaré que les jeunes Palestiniens sacrifient leur vie pour défendre leur patrie contre le régime d'occupation israélien.

La solution aux souffrances du peuple palestinien et la clé de la victoire, a-t-il poursuivi, est de continuer à résister et à insister pour "affronter et briser la corne de l'usurpateur."

Les Afghans sont victimes de la haine américaine et israélienne".

Ailleurs dans son sermon, le haut dignitaire religieux a fait référence à la crise de l'Afghanistan, affirmant que le peuple afghan innocent a été victime des vagues de haine des États-Unis et d'Israël.

    "Nous demandons instamment à l'organe directeur de l'Afghanistan d'assurer la sécurité de l'ensemble du peuple afghan, d'identifier et de punir les réseaux terroristes, et d'apporter la paix au peuple afghan", a-t-il ajouté.

L'ayatollah Seddiqi a également critiqué les soi-disant promoteurs des droits de l'homme qui gardent le silence sur les souffrances du peuple afghan alors qu'ils font tout un plat de l'Ukraine.

L'Afghanistan est en proie à des troubles depuis que les talibans, qui avaient dirigé le pays de 1996 à 2001, ont repris le pouvoir le 15 août de l'année dernière, dans un contexte de retrait chaotique des troupes américaines de ce pays déchiré par la guerre.

Le pays a été le théâtre d'attaques terroristes récurrentes, dont certaines ont été revendiquées par le groupe terroriste Daech.

Ces dernières semaines, la dernière vague d'attaques meurtrières à travers le pays a coûté la vie à des dizaines de civils.

 
http://www.taghribnews.com/vdcexv8nojh8ezi.d9bj.html
votre nom
Votre adresse email