Date de publication17 Jan 2022 - 10:46
Code d'article : 534769

La mise en œuvre de l'accord Iran-Chine ne doit pas dépendre des négociations de Vienne

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le président de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien a déclaré que la mise en œuvre d'un accord de 25 ans entre l'Iran et la Chine ne dépend pas des résultats des négociations de Vienne.
La mise en œuvre de l
Dans une interview accordée à l'agence de presse Mehr lundi, Vahid Jalalzadeh a déclaré que la Chine a investi en Iran pendant la période des sanctions, et que la mise en œuvre d'un accord de 25 ans entre les deux pays ne dépend pas du résultat des négociations de Vienne.

Concernant le début de la mise en œuvre d'un accord entre l'Iran et la Chine, Vahid Jalalzadeh a ajouté : "Actuellement, la République islamique d'Iran négocie avec le groupe de pays P4+1 pour la suppression des sanctions anti-iraniennes d'une part, et les hauts responsables du pays ont d'importants voyages à l'ordre du jour pour renforcer les relations de l'Iran avec les pays de l'Est d'autre part."

Il a fait référence à la visite historique du président iranien Ebrahim Raïssi en Fédération de Russie dans les prochains jours et a stipulé que ces mesures indiquent que l'Iran n'a pas mis toutes les capacités de sa politique étrangère dans les négociations de Vienne et les relations avec les pays occidentaux.

En réaction à certaines affirmations selon lesquelles la mise en œuvre de l'accord Iran-Chine dépend strictement du résultat des négociations de Vienne, M. Jalalzadeh a déclaré : "Cela fait des années que les États-Unis imposent des sanctions sévères et oppressives à l'Iran, mais la Chine a acheté du pétrole à l'Iran pendant la période des sanctions et a investi dans notre pays. Lorsque les États-Unis ont imposé unilatéralement des sanctions sévères à l'Iran, la Chine a montré qu'elle ne prêtait pas attention à ces sanctions et a augmenté sa coopération avec l'Iran jour après jour. En conséquence, l'Iran cherche à renforcer ses liens avec la Chine dans le cadre de la coopération bilatérale."

Le point le plus important à prendre en considération concernant l'accord Iran-Chine est que de nombreuses parties de l'accord stratégique de 25 ans ne nécessitent pas d'échanges monétaires et financiers et sont exécutoires, a-t-il ajouté.
http://www.taghribnews.com/vdciq5aw3t1apy2.sbct.html
votre nom
Votre adresse email