Date de publication29 Nov 2021 - 16:25
Code d'article : 528704

Certains pays européens cherchent à prolonger les négociations de Vienne

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Déclarant que la délégation iranienne de négociation entrera dans les pourparlers de Vienne avec une "volonté sérieuse", Khatibzadeh a déclaré que certains pays européens ne viennent pas à Vienne avec une forte volonté et cherchent à prolonger les pourparlers.
Certains pays européens cherchent à prolonger les négociations de Vienne
Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a répondu à des questions sur un large éventail de sujets.

L'Iran condamne la normalisation des liens de certains pays islamiques et arabes avec le régime sioniste

Soulignant la détermination de la République islamique à soutenir et protéger les droits du peuple palestinien, Khatibzadeh a condamné la normalisation des relations de certains pays islamiques et arabes avec le régime sioniste.

"Le régime sioniste viole systématiquement les droits du peuple palestinien", a-t-il déclaré.

L'équipe de négociation doit entamer les pourparlers de Vienne avec une volonté sérieuse de lever les sanctions

Faisant référence aux récents entretiens entre les ministres des affaires étrangères britannique et sioniste, Khatibzadeh a déclaré que le fait qu'à la veille des négociations de Vienne, le ministre britannique des affaires étrangères se soit entretenu avec la partie [le régime sioniste] qui a essayé de détruire le PAGC montre que certains pays européens ne viennent pas à Vienne avec une volonté forte et cherchent à prolonger les négociations.

Répondant à une question sur le 7e cycle de négociations de Vienne sur la suppression des sanctions illégales imposées au pays, le porte-parole a déclaré : "La délégation iranienne de négociation entrera dans les pourparlers avec une volonté sérieuse visant à parvenir à un accord et à avoir des discussions fructueuses."

"Ce qui est important, c'est que si les États-Unis viennent à Vienne avec la détermination de résoudre les questions qui n'ont pas été résolues lors des cycles précédents, les pourparlers connaîtront un chemin plus facile. Mais si les États-Unis maintiennent leurs mesures précédentes, l'Iran aura certainement plusieurs choix", a-t-il ajouté.

Les clauses de l'accord de l'Iran avec l'AIEA sont presque finalisées

Le porte-parole du FM a également répondu à une question concernant le projet de l'Iran de poursuivre les négociations avec l'Agence internationale de l'énergie atomique. "La visite de Rafael Grossi en Iran faisait partie d'un échange technique entre l'Iran et l'AIEA.

Il y a eu de bonnes conversations à différents niveaux, qui sont restées incomplètes parce que nous ne sommes pas parvenus à un accord définitif sur certains mots et concepts qui étaient importants pour les deux, a-t-il noté.

Khatibzadeh a poursuivi en disant que les clauses convenues sont presque finalisées et que la délégation de la République islamique d'Iran aura des réunions avec l'Agence dans les prochains jours concernant la finalisation du texte de l'accord.

Le régime sioniste ne peut pas commenter les activités nucléaires de l'Iran

Concernant les actions des sionistes pour perturber les négociations de Vienne, Khatibzadeh a déclaré : "L'objectif du régime sioniste est de perturber l'ordre international. L'intention du régime sioniste de perturber l'accord du PAGC est très claire pour nous."

Le régime sioniste, a déclaré le diplomate iranien, en tant que régime qui possède des centaines d'ogives nucléaires et ne respecte pas les systèmes de surveillance internationaux, ne peut pas commenter le programme nucléaire pacifique de l'Iran, qui est mené sous la surveillance de l'Agence internationale de l'énergie atomique.
http://www.taghribnews.com/vdcawanmy49nu01.z5k4.html
votre nom
Votre adresse email