Date de publication19 Oct 2021 - 17:08
Code d'article : 523276

L'unité islamique, une démarche stratégique dans le monde musulman

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le président iranien Ebrahim Raïssi a exhorté les érudits musulmans à déployer des efforts sérieux pour unifier la nation islamique et a qualifié la solidarité d'objectif mis en avant par le défunt fondateur de la Révolution islamique et Guide suprême de la République islamique.
L
S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture de la 35ième Conférence internationale de l'unité islamique dans la capitale iranienne de Téhéran, le président Raeisi a salué les mesures prises dans le cadre de la matérialisation de l'unité islamique ainsi que les mesures pratiques prises par feu l'ayatollah Taskhiri et le lieutenant général Qassem Soleimani pour renforcer la solidarité entre les musulmans.
 
Il a déclaré : "L'éveil islamique qui a été réalisé grâce aux luttes des martyrs ne doit pas être oublié et nous devons tous nous efforcer de le protéger."
 
Le président Ebrahim Raïssi a noté : "Aujourd'hui, nous sommes témoins de complots ourdis par des ennemis dans tous les pays de la région, notamment en Irak, en Syrie, en Afghanistan, au Liban et au Yémen, et nous devrions tous protéger la nation islamique contre ces défis."
 
L'Ayatollah Raïssi a fait référence à la nation islamique comme la seule puissance importante que les puissances hégémoniques considèrent comme un défi et a déclaré : "Ces puissances tentent de saper les composantes du pouvoir dans la nation islamique en menant des conflits dans le monde de l'Islam."
 
Il a qualifié les ressources humaines, les scientifiques et les universitaires de plus grande source d'énergie.

Le renforcement de la pensée de proximité doit être érigé en axe pour tous.
et l'opportunité pour la nation musulmane qui doit s'opposer aux complots hostiles.
 
Le président Raeisi a souligné l'importance de se concentrer sur les objectifs communs entre les musulmans et a insisté sur la croyance en la religion et les valeurs communes ainsi que sur le dynamisme comme facteurs importants pour la matérialisation d'une nation islamique unifiée".
 
L'Ayatollah Raeisi a dénoncé la campagne médiatique qui suscite le désaccord dans le monde de l'Islam et aussi les gouvernements passifs qui suivent la normalisation des relations avec des régimes criminels, comme le régime sioniste d'Israël.
 
Il a énuméré la profanation des saints religieux, la désintégration des pays islamiques et l'exploitation des scientifiques musulmans parmi les mesures prises par le système dominateur pour affaiblir la nation islamique et empêcher la formation d'une nation islamique unifiée.
 
"Le système dominateur a cherché à exploiter les nations en pillant leur pétrole et leurs ressources naturelles", a déclaré le président Raïssi, avant d'ajouter : "Actuellement, il cherche à exploiter les nouvelles énergies des pays musulmans, la plus importante d'entre elles étant les ressources humaines, en particulier les talents scientifiques".
 
Le président iranien a ajouté : "Une nécessité importante pour la tenue de telles réunions est de construire une bonne compréhension à partir des intrigues et de l'histoire.
Nous sommes à la poursuite de la construction de la stabilité dans les pays islamiques alors que les ennemis suivent en créant la division et l'instabilité.

Il a fait référence à ceux qui n'avaient pas une image réelle des terroristes de Daesh lorsqu'ils ont été créés avec les devises islamiques "Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah" et "Mohammad est le prophète d'Allah".
 
Le président Raeisi a souligné la nécessité de développer la coopération scientifique, médiatique et culturelle dans le monde de l'Islam et a noté que "le renforcement de la pensée de proximité devrait être un axe pour tous."
 
Le président iranien Ebrahim Raïssi a prononcé ce discours lors de la cérémonie d'ouverture de la 35e Conférence internationale de l'Unité islamique, mardi.
 

 
http://www.taghribnews.com/vdcjateimuqe88z.3sfu.html
votre nom
Votre adresse email