Date de publication3 Mar 2021 - 10:22
Code d'article : 495115

Le Hamas reproche aux Émirats arabes unis d'avoir envoyé un envoyé à Tel-Aviv

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le mouvement de résistance palestinien Hamas a reproché aux Émirats arabes unis d'avoir envoyé un envoyé dans les territoires occupés par Israël, affirmant que cette décision montre qu'Abou Dhabi est déterminé à insister sur son "péché" de normalisation avec Tel-Aviv.
Le Hamas reproche aux Émirats arabes unis d
Le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, dans un communiqué publié lundi, a réagi à la nouvelle de l'envoi de l'émissaire des Émirats arabes unis Mohamed Mahmoud al-Khajah qui a remis ses lettres de créance au président israélien Reuven Rivlin lors d'une cérémonie à Jérusalem al-Qods occupée plus tôt dans la journée.

La déclaration a déclaré que cette décision reflétait l'insistance d'Abu Dhabi à commettre le "péché national" de normaliser les relations avec le régime de Tel Aviv.

"La normalisation encouragera toujours l'occupation israélienne à nier les droits de notre peuple palestinien et à poursuivre ses crimes contre toutes les parties du monde arabe", a déclaré M. Qassem.

Le 14 février, le vice-président et premier ministre des EAU, Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, a fait prêter serment au premier ambassadeur de son pays dans les territoires occupés.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a signé des accords avec le ministre émirati des affaires étrangères Sheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan et le ministre des affaires étrangères du Bahreïn Abdullatif Al Zayani lors d'une cérémonie officielle organisée par l'ancien président américain Donald Trump à la Maison Blanche le 15 septembre dernier.

Les Palestiniens, qui cherchent à créer un État indépendant en Cisjordanie et à Gaza, avec Jérusalem-Est comme capitale, considèrent ces accords comme une trahison de leur cause.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a protesté contre les accords de normalisation avec Israël, déclarant qu'ils seront vains tant que les États-Unis et le régime israélien ne reconnaîtront pas les droits de la nation palestinienne et refuseront de résoudre la question des réfugiés palestiniens.

Abou Dhabi a affirmé que l'accord de normalisation avec Israël servait la Palestine en suspendant un plan israélien visant à annexer davantage de terres palestiniennes.

Toutefois, malgré cette affirmation, le régime israélien a considérablement intensifié ses projets d'accaparement de terres très critiqués depuis que son accord de normalisation concerne les EAU et le Bahreïn - suivis du Soudan et du Maroc

Les EAU et le Bahreïn ont considérablement réduit leur aide financière à l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens après que les deux États du golfe Persique aient accepté de conclure des accords négociés par les États-Unis pour normaliser leurs relations avec Israël en août dernier.

Le réseau de télévision israélien Channel 12, citant le Center for Near East Policy Research, a rapporté le 5 février que si les EAU ont financé l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) à hauteur de 53 millions de dollars en 2018 et de 51 millions de dollars en 2019, ils n'ont fourni à l'agence qu'un million de dollars l'année dernière.

Le rapport ajoute que le Bahreïn a également réduit ses fonds, mais ne fournit aucun chiffre. L'UNRWA a confirmé le compte.
http://www.taghribnews.com/vdcjviexiuqehvz.3sfu.html
votre nom
Votre adresse email