Date de publication27 Feb 2021 - 10:21
Code d'article : 494570

Les Etats-Unis déclassent le rapport sur le meurtre de Khashoggi

Taghrib(APT)-Un rapport des services de renseignement américains, déclassifié le 26 février, suggère que le prince héritier saoudien, Mohammed bin Salman, a approuvé une opération à Istanbul pour "capturer ou tuer" le journaliste saoudien Jamal Khashoggi.
Les Etats-Unis déclassent le rapport sur le meurtre de Khashoggi
Le rapport, fourni par le bureau du directeur du renseignement national, indique que cette évaluation est basée sur le "contrôle de la prise de décision" du prince héritier dans le royaume, ainsi que sur "l'implication directe d'un conseiller clé et de membres" du "détachement de protection" de Salman, rapporte Spoutnik.

"Depuis 2017, le prince héritier a le contrôle absolu des organisations de sécurité et de renseignement du royaume, ce qui rend très improbable que des fonctionnaires saoudiens aient mené une opération de cette nature sans l'autorisation du prince héritier", indique le résumé du rapport.

Le rapport allègue en outre que le prince héritier "a considéré Khashoggi comme une menace pour le royaume et a largement soutenu le recours à des mesures violentes si nécessaire pour le faire taire".

Les auteurs du document écrivent également qu'ils sont "très confiants" que les sept individus dont les noms sont fournis dans le rapport "ont participé, ordonné ou été autrement complices ou responsables de la mort de Jamal Khashoggi" au nom de Salman.

"Nous ne savons pas si ces individus savaient à l'avance que l'opération entraînerait la mort de Khashoggi", note le rapport.

En 2019, le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman aurait déclaré qu'il avait "toute la responsabilité" du meurtre de Khashoggi parce que "cela s'est passé sous ma surveillance", bien qu'il nie l'avoir ordonné.

Les responsables américains ont révélé que l'administration Biden annoncera des sanctions et des interdictions de visa visant les citoyens saoudiens pour le meurtre de Khashoggi, bien qu'elle n'imposera pas de sanctions visant Salman.

Le président américain Joe Biden a déclaré vendredi que des "changements significatifs" dans les politiques entre les États-Unis et l'Arabie saoudite seront annoncés "aujourd'hui et lundi", ses commentaires venant après la publication du rapport des services de renseignement accusant le prince héritier bin Salman d'avoir ordonné le meurtre de Khashoggi.

"J'ai parlé hier avec le roi, pas avec le prince. Je lui ai fait comprendre que les règles changent et que nous allons annoncer des changements importants aujourd'hui et lundi", a déclaré M. Biden à Univision lors d'une interview.

"Nous allons les tenir responsables des violations des droits de l'homme et nous allons nous assurer que [...] s'ils veulent traiter avec nous, ils devront le faire de manière à ce que les violations des droits de l'homme soient traitées".

Biden a également critiqué l'administration Trump pour ne pas avoir publié le rapport sur le meurtre de Khashoggi.

Les conclusions de l'ODNI ont été déclassifiées plus tôt vendredi, alléguant que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman avait approuvé l'opération visant à "capturer ou tuer" le journaliste d'origine saoudienne, Jamal Khashoggi.

Les conclusions du rapport ont été qualifiées par Riyad de "abusives et incorrectes", le ministère saoudien des affaires étrangères insistant sur le fait que les responsables du meurtre ont fait l'objet d'une enquête et ont été traduits en justice, et la décision du tribunal a été saluée par les membres de la famille de Khashoggi.

 
http://www.taghribnews.com/vdcd5o0ozyt0nk6.4a2y.html
votre nom
Votre adresse email