Date de publication25 Feb 2021 - 0:00
Code d'article : 494382

Le dossier nucléaire iranien nécessite une approche constructive

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a exhorté Washington à redoubler d'efforts pour maintenir le PAGC, notant que l'affaire nécessite une approche constructive.
Le dossier nucléaire iranien nécessite une approche constructive
Il a fait ces remarques mercredi lors d'une réunion de haut niveau de la 46e session du Conseil des droits de l'homme des Nations unies.

"Dans le contexte de la révision du TNP, les questions relatives à la création d'une zone exempte d'armes nucléaires et d'autres types d'armes de destruction massive et de leurs vecteurs au Moyen-Orient, ainsi que la situation autour du programme nucléaire iranien, nécessitent une approche constructive. Nous appelons tout le monde, et en premier lieu la nouvelle administration américaine, à intensifier les efforts dans ces domaines importants pour la communauté mondiale", a déclaré le ministre, a rapporté Ria Novosti.

Soulignant la nécessité de préserver le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, il a appelé tous les États membres à unir leurs efforts pour consolider les trois piliers du traité - la non-prolifération des armes nucléaires, le désarmement et l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire.

Washington s'est retiré du PAGC approuvé par les Nations unies en 2018 et a réimposé des sanctions sévères sur l'économie iranienne par le biais d'une politique appelée "pression maximale" pour forcer Téhéran à conclure un "meilleur" accord. Après un an de patience, l'Iran a commencé à réduire ses engagements vis-à-vis de l'accord conformément au texte du PAGC et à créer un équilibre, en demandant aux autres parties de protéger son économie contre les sanctions unilatérales des États-Unis.

Téhéran affirme que toutes ses mesures nucléaires sont réversibles dès que les autres parties auront rempli leur part des engagements pris dans le cadre de l'accord, dont l'un est la normalisation des liens commerciaux et bancaires avec la République islamique.

En attendant, la nouvelle administration américaine doit encore prendre une mesure pratique pour lever les sanctions illégales et adhérer à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies.
http://www.taghribnews.com/vdceve8ewjh8oxi.d9bj.html
votre nom
Votre adresse email