Date de publication21 Feb 2021 - 16:02
Code d'article : 493918

Le gouvernement n'a pas le droit de retarder la mise en œuvre de la loi sur la levée des sanctions

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Plus de 200 législateurs du Parlement ont souligné dans une déclaration que la décision du parlement sur la levée des sanctions devrait être mise en œuvre d'ici le 23 février et que le gouvernement n'a pas le droit de retarder cette mise en œuvre.
Le gouvernement n
 Javad Nikbin, législateur au Parlement, a annoncé la nouvelle dans une interview avec le FNA dimanche et a ajouté : "Avec le vote unanime de la majorité des législateurs, le gouvernement n'a pas le droit de retarder la mise en œuvre du plan stratégique contre-attaque du Parlement pour la levée des sanctions".

En conséquence, plus de 220 législateurs du Parlement iranien ont voté pour la mise en œuvre dans les délais du plan stratégique contre-attaque pour la levée des sanctions et la sauvegarde des intérêts de la noble nation de l'Iran islamique, a-t-il répété.

Cette déclaration a jusqu'à présent été signée et scellée par 220 législateurs et le nombre de signatures continue d'augmenter, a-t-il ajouté.

L'Iran déclare que la mise en œuvre du protocole additionnel à l'accord de garanties du TNP sera interrompue fin février au cas où les autres parties à l'accord nucléaire de 2015 (PAGC) ne respecteraient pas leurs engagements.
http://www.taghribnews.com/vdcizpa5vt1a332.sbct.html
votre nom
Votre adresse email