Date de publication24 Jan 2021 - 11:09
Code d'article : 490605

11 combattants irakiens de l'UMP tués dans l'embuscade de Daesh

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Au moins 11 combattants de la force irakienne Hashed al-Chaabi, également connue sous le nom d'unités de mobilisation populaire (UMP), ont été tués dans une embuscade du groupe terroriste Daech au nord de la capitale samedi.
11 combattants irakiens de l
Les terroristes ont utilisé des armes légères et la couverture de l'obscurité pour cibler les combattants de l'UMP à l'est de Tikrit, la capitale de la province irakienne de Saladin, samedi.

Cette embuscade meurtrière a eu lieu deux jours après qu'un double attentat suicide revendiqué par Daesh ait tué 32 personnes à Bagdad.

Un des officiers de Hashd al-Cha'abi, nommé Abu Ali al-Maliki, a déclaré à l'AFP que l'attaque visait la Brigade 22 de l'UMP.

Il a déclaré que le commandant de la brigade faisait partie des personnes tuées avant que des renforts de la police fédérale ne viennent en aide à l'unité.

Les sources de sécurité de l'UMP ont indiqué que le bilan total était de 11 morts et 10 blessés.

Il n'y a pas eu de revendication immédiate de responsabilité, mais les sources de sécurité interrogées par l'AFP ont accusé Daesh.

Entre-temps, un membre de la Commission de la sécurité et de la défense du Parlement irakien a annoncé samedi qu'un groupe de terroristes saoudiens est entré sur le territoire irakien par le poste frontière d'Arar avec la KSA.

S'exprimant sur le site d'information irakien al-Maalomah, Mehdi Taqi a exhorté les forces de sécurité à contrôler le passage d'Arar et à inspecter de près le point de contrôle, car il est devenu une porte d'entrée pour l'arrivée de terroristes et d'attentats suicides en Irak.

Il a également blâmé le Premier ministre irakien Mustafa al-Kadhimi pour les explosions du jeudi à Bagdad, et a déclaré que le Premier ministre n'avait pas réussi à contrôler les conditions de sécurité du pays.

Certains experts irakiens en matière de sécurité affirment qu'au moins 15 000 terroristes liés aux Saoudiens ont commis divers crimes terroristes en Irak, dont 5 000 se sont fait exploser lors d'attentats suicides.

340 condamnations à mort confirmées alors que les appels à la peine capitale se multiplient

La présidence irakienne a confirmé plus de 340 condamnations à mort prononcées par différents tribunaux irakiens dans des affaires terroristes et criminelles, ont rapporté des sources irakiennes samedi soir.

"Les sentences ont été confirmées après un examen minutieux des affaires sous tous leurs aspects juridiques et judiciaires", a déclaré une source au Mawazin News irakien, ajoutant que le bureau du président irakien continuera à maintenir ces sentences sur la base des procédures habituelles.

Les appels à l'exécution de terroristes emprisonnés dans ce pays arabe se sont multipliés à la suite des attentats meurtriers de Bagdad, qui ont fait 32 morts et plus de 110 blessés.

Selon certaines sources irakiennes, plus de 6 300 terroristes ne sont dans le couloir de la mort que dans une prison de la ville de Nasiriyah, dans la province de Dhi Qar. Le gouvernement irakien doit dépenser plus de 50 millions de dollars par an pour les maintenir en prison.


 
http://www.taghribnews.com/vdciuua5wt1a3q2.sbct.html
votre nom
Votre adresse email