Date de publication14 Jan 2021 - 21:31
Code d'article : 489626

Création d'Al-Qaïda soutenue par les États-Unis 

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le ministère syrien des Affaires étrangères a fermement condamné les accusations des Etats-Unis contre l'Iran pour son soutien à l'organisation terroriste Al-Qaida.  
Création d
La République arabe syrienne exprime sa forte désapprobation et son étonnement face aux accusations de l'administration américaine contre la République islamique d'Iran et ses fausses allégations sur le soutien de l'Iran à l'organisation terroriste Al-Qaida, qui s'inscrivent dans le contexte de la campagne hystérique des Etats-Unis contre l'Iran, a déclaré une source à SANA.

La source a ajouté que de telles accusations font partie des efforts "misérables" de Washington pour détourner l'attention de son rôle de soutien au terrorisme.

"Le monde entier se rend compte qu'Al-Qaida et de nombreuses autres organisations terroristes sont fabriquées par l'Amérique et sont l'un des outils pour terroriser les gens et déstabiliser la sécurité d'autres pays", a ajouté la source.

Le ministère a condamné avec véhémence l'accusation anti-iranienne, exprimant sa pleine solidarité avec Téhéran. Damas a également appelé les pays qui sont sous la pression américaine à s'unir et à faire face à l'"imprudence" des États-Unis.

Mike Pompeo a affirmé mardi, sans fournir de preuves solides, qu'Al-Qaïda avait établi une nouvelle base en Iran.

Téhéran a fermement rejeté cette allégation, qualifiant les propos de Pompeo de "signe de désespoir et d'impuissance et de l'échec de leur politique de pression maximale sur l'Iran".

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré que le recours à ces vieilles ruses et revendications sans fondement ne peut en aucun cas aider le régime terroriste américain dans sa mauvaise voie et restaurer l'image injustifiée de ses responsables.

La République islamique d'Iran, qui est victime du terrorisme d'État américain et de ses groupes affiliés depuis de nombreuses années, a un bilan clair et défendable dans la lutte contre Al-Qaïda et le terrorisme de Daech.

Le ministre des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a également réagi aux allégations, en écrivant : "De la désignation de Cuba à des "déclassifications" fictives de l'Iran et aux affirmations d'AQ, M. "nous mentons, trichons, volons" met pathétiquement fin à sa carrière désastreuse par d'autres mensonges bellicistes. Personne n'est dupe. Tous les terroristes du 11 septembre venaient des destinations préférées  de Pompeo ; AUCUN ne venait d'Iran".
http://www.taghribnews.com/vdcj8hexmuqeomz.3sfu.html
votre nom
Votre adresse email