Date de publication13 Jan 2021 - 14:08
Code d'article : 489485

La Syrie demande que les États qui soutiennent le terrorisme rendent des comptes

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le représentant permanent de la Syrie auprès des Nations unies et ministre adjoint des affaires étrangères et des expatriés, Bachar al-Jaafari, a réitéré la nécessité de tenir pour responsables les Etats qui soutiennent les actes de terrorisme en Syrie.
La Syrie demande que les États qui soutiennent le terrorisme rendent des comptes
Il a souligné qu'ils devraient être contraints de mettre fin à leurs violations du droit international et de la Charte des Nations unies dans le pays arabe, notant que le fait que le Conseil de sécurité des Nations unies n'assume pas ses responsabilités à cet égard encourage les terroristes et leurs commanditaires à aller loin dans leurs crimes.

Al-Jaafari, dans une déclaration présentée à la présidence du Conseil de sécurité au cours d'une session mardi sur la menace d'actes terroristes sur la paix et la sécurité internationales, a déclaré que l'adoption à l'unanimité par le Conseil de la résolution n° 1373 du 28 septembre 2001 a marqué un tournant dans les conventions de lutte contre le terrorisme et les efforts internationaux collectifs visant à le combattre par un ensemble de mesures.

Il a souligné que la Syrie s'acquitte de ses responsabilités pour protéger son peuple, sa culture ouverte et ses multiples et riches civilisations des tentatives de meurtre et d'annulation aux mains du terrorisme, ajoutant que dix ans après le début de la campagne terroriste contre le pays, la Syrie est toujours déterminée à porter le drapeau de la lutte contre le terrorisme sans indulgence au nom du monde entier.

Al-Jaafari a précisé que jusqu'à ce jour, il y a eu un grand nombre de terroristes étrangers et leurs familles en Syrie, et qu'ils sont présents dans un certain nombre de camps dominés par des groupes armés séparatistes affiliés aux forces d'occupation américaines, notamment le camp al-Hawl dans la province de Hasaka.

Le diplomate syrien a souligné que la Syrie n'a jamais abandonné et n'abandonnera pas ses obligations internationales en matière de chasse aux terroristes.

Il a réitéré le soutien de la Syrie aux efforts des Nations unies dans la lutte contre le terrorisme et le tarissement de ses sources, et elle fournira toute l'aide nécessaire pour éradiquer ce qui en reste. La Syrie souligne également sa position de soutien aux principes du droit humanitaire international et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

Al-Jaafari a souligné la nécessité de mettre en œuvre les conventions antiterroristes adoptées, notamment les résolutions 1267, 1373, 1624, 2170, 2178, 2199 et 2253 du Conseil de sécurité, ainsi que la stratégie mondiale des Nations unies pour la lutte contre le terrorisme, loin de toute politisation, manipulation ou politique de deux poids deux mesures.

Dans ce contexte, al-Jaafari a fait référence à la résolution n° 2178 de 2015 qui prévoit de prévenir l'afflux de terroristes étrangers en Syrie et en Irak via le territoire turc et à la résolution n° 2170 de 2015 sur le tarissement des sources de soutien financier, militaire et logistique des organisations terroristes, en particulier Daesh (ISIS ou ISIL) et le Front al-Nusra.

Al-Jaafari a également appelé à la responsabilisation des Etats qui soutiennent le terrorisme et les oblige à cesser leurs violations du droit international et de la Charte des Nations Unies et à la nécessité de faire face au discours de haine et aux idées extrémistes destructrices.
http://www.taghribnews.com/vdcc4oq0p2bq408.cla2.html
votre nom
Votre adresse email