Date de publication12 Jan 2021 - 12:55
Code d'article : 489372

L'UE soutient la diplomatie pour les États-Unis et le retour de l'Iran au PAGC

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)-Le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, a exprimé son soutien à une diplomatie intensive dans le but de faciliter le retour des États-Unis au sein du PAGC et le retour de l'Iran à une mise en œuvre complète du PAGC.
L
Dans une déclaration publiée mardi, M. Borrell a déclaré : "L'UE réitère son ferme engagement et son soutien constant en faveur du plan d'action global conjoint. Le Plan d'action conjoint global est un élément clé de l'architecture mondiale de non-prolifération nucléaire et de la réalisation de la diplomatie multilatérale, approuvée à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies dans sa résolution 2231".

"Nous regrettons profondément les mesures inquiétantes prises par l'Iran au cours des deux dernières années et rappelons que l'UE a demandé à plusieurs reprises à l'Iran de revenir sur toutes les actions qui sont incompatibles avec les engagements pris par l'Iran dans le cadre du PAGC", a-t-il déclaré sans souligner l'incapacité des E3 à mettre en œuvre leur part de l'accord et à préserver les intérêts économiques de l'Iran dans le cadre du PAGC.

Il a exprimé son inquiétude concernant l'enrichissement de 20% par l'Iran, en déclarant : "L'initiation de l'enrichissement de l'uranium à 20% par l'Iran dans l'usine souterraine d'enrichissement du combustible de Fordow, qui a été confirmée par l'AIEA le 4 janvier, est un développement très sérieux et un sujet de profonde inquiétude".

Il a poursuivi en disant : "Nous reconnaissons les problèmes découlant du retrait unilatéral des États-Unis de l'accord et de la réimposition de leurs sanctions. L'UE a respecté ses engagements dans le cadre du PAGC, notamment en ce qui concerne la levée des sanctions, comme le prévoit l'accord".

"Malgré les graves difficultés rencontrées par le PAGC, l'UE a continué à travailler dur pour le préserver. Nous prenons note de la déclaration ministérielle des participants au PAGC du 21 décembre 2020. Nous exprimons notre soutien aux efforts diplomatiques en cours dans le cadre de la Commission mixte, avec le Haut Représentant de l'UE comme coordinateur, pour assurer la mise en œuvre complète du PAGC", a noté le chef de la politique étrangère de l'UE.

Soutenant le retour des États-Unis à l'accord avec l'Iran, il a déclaré : "Dans ce contexte, nous exprimons également notre soutien à une diplomatie intensive dans le but de faciliter le retour des États-Unis au PAGC et le retour de l'Iran à une mise en œuvre complète de la PAGC".

"Nous nous félicitons des déclarations positives du président élu Biden sur le PAGC, et nous nous réjouissons de travailler avec la nouvelle administration américaine", a-t-il souligné.

Comme annoncé lundi dernier, l'Iran a commencé le processus de production d'uranium enrichi à 20% dans l'usine de Fordow.

Ali Rabiei a attiré l'attention sur le plan contre-attaque de l'Iran visant à enrichir l'uranium jusqu'à 20 % de pureté, déclarant que le processus d'injection de gaz dans les centrifugeuses a commencé suite à la récente ordonnance du président Hassan Rouhani sur la mise en œuvre de ce plan.

Le Parlement iranien a approuvé en décembre un projet de loi visant à la levée des sanctions après le non-respect des engagements pris par les parties européennes du PAGC et à la suite de l'assassinat d'un scientifique iranien.

Traduit par A.A. Mostafaï
http://www.taghribnews.com/vdchqwnki23n6xd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email