Date de publication10 Dec 2020 - 17:31
Code d'article : 485321

Le Premier ministre britannique Boris Johnson confond la manifestation des agriculteurs indiens avec le Pakistan

Taghrib (APT)
Taghrib (APT)-Le leader britannique est moqué dans les médias sociaux après avoir laissé entendre que la manifestation des agriculteurs, qui a duré des semaines, était une question transfrontalière impliquant le Pakistan, son grand rival.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson confond la manifestation des agriculteurs indiens avec le Pakistan
Le Premier ministre britannique Boris Johnson a été critiqué mercredi sur les médias sociaux après avoir laissé entendre que la protestation des agriculteurs indiens contre les nouvelles lois était un problème entre New Delhi et son voisin, le Pakistan, ennemi de longue date.

Lors de la période de questions au Parlement britannique, le député Tanmanjeet Singh Dhesi a déclaré que "des canons à eau, des gaz lacrymogènes et la force brute" étaient utilisés contre les manifestants indiens et a remis en question la position du gouvernement britannique sur ces manifestations qui durent depuis des mois.

"Le Premier ministre transmettra-t-il au Premier ministre indien nos inquiétudes sincères et nos espoirs d'une résolution rapide de l'impasse actuelle, et convient-il que chacun a un droit fondamental à la protestation pacifique ? a demandé Singh.

Johnson a répondu : "Notre point de vue, le très honorable gentleman le sait bien, est que bien sûr, nous avons de sérieuses inquiétudes sur ce qui se passe entre l'Inde et le Pakistan.

"Mais il s'agit avant tout de questions à régler entre ces deux gouvernements, et je sais qu'il apprécie ce point", a ajouté M. Johnson.

Peu après ses commentaires, les utilisateurs de Twitter se sont moqués de sa déclaration déroutante, le député britannique Afzal Khan l'ayant qualifié de "nouveau creux, même pour Boris Johnson".

"Cette question n'a rien à voir avec l'Inde et le Pakistan. C'est incroyable", a déclaré Khan.

Les manifestations sont liées à trois lois agricoles adoptées par le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi cette année qui déréglementent la fixation des prix des récoltes, ce qui, selon les agriculteurs, va nuire à leurs moyens de subsistance et ne profitera qu'aux grandes entreprises.

Des milliers d'agriculteurs, pour la plupart des États indiens du Pendjab et de l'Haryana - connus sous le nom de "bol à céréales de l'Inde" - ont bloqué pendant plus de deux semaines les principales autoroutes reliant New Delhi aux États voisins.

Une autre parlementaire, Zahra Sultana, a souligné que Johnson semblait confondre la manifestation des agriculteurs avec le conflit international entre l'Inde et le Pakistan sur la région contestée du Cachemire.

"Est-ce trop demander qu'un Premier ministre connaisse la différence entre le Cachemire et le Pendjab ?" Sultana a posté sur Twitter.


 
http://www.taghribnews.com/vdchimnkz23n6xd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email