Date de publication3 Dec 2020 - 12:02
Code d'article : 484415

L'Iran appelle à un consensus mondial contre les mesures coercitives

Taghrib (APT)
Taghrib(APT)- L'ambassadeur d'Iran auprès des organisations internationales basées à Vienne a appelé la communauté internationale à construire un consensus contre les mesures coercitives.
L
Kazem Gharibabadi a prononcé mercredi un discours lors du séminaire diplomatique en ligne "Mesures coercitives unilatérales dans le cadre du Coronavirus", organisé par les représentants permanents de l'Iran, de Cuba et du Venezuela à Vienne et auquel ont participé 38 pays.

Selon l'envoyé iranien, les caractéristiques de l'ère contemporaine sont que quelques pays, en particulier les États-Unis, ont tendance à imposer des mesures coercitives unilatérales contre les pays cibles pour servir leurs objectifs de politique étrangère.

De telles mesures ont un impact direct sur le droit de souveraineté des pays concernés ainsi que d'autres nations, a-t-il noté, ajoutant : "La République islamique d'Iran fait partie des pays soumis à de telles mesures inhumaines".

"Cette situation, associée à la propagation rapide et incontrôlée du coronavirus dans le monde entier, a prouvé ses conséquences néfastes sur ces pays en ce qui concerne certains défis", a-t-il déclaré.

"En fait, dans cette arène, aucune nation ne peut relever ces défis seule, et le seul outil disponible pour y parvenir est la coopération et la solidarité, et non l'intensification de mesures coercitives inhumaines contre d'autres nations pour atteindre des objectifs politiques malveillants", a-t-il déclaré.

M. Gharibabadi a noté que les mesures coercitives anti-humaines unilatérales adoptées par les États-Unis sont la raison de la restriction des capacités à maintenir et à renforcer le potentiel de prévention et de contrôle de la propagation de COVID-19.

"Ces mesures inhumaines affectent sérieusement la santé et la vie des Iraniens et d'autres nations", a noté le diplomate de haut rang, selon le site web officiel du gouvernement.

"La République islamique d'Iran a fait tout son possible et a utilisé tous ses pouvoirs pour prévenir et contrôler la propagation de ce virus hautement contagieux. Néanmoins, les mesures coercitives unilatérales des États-Unis, qui ont conduit à de sévères restrictions bancaires internationales à l'égard de l'Iran, ont fortement limité notre capacité à financer les importations de produits humanitaires, y compris les médicaments et le matériel médical", a-t-il noté.

"À l'heure où le gouvernement américain prétend avoir intégré des exemptions dans son régime de sanctions pour l'importation de produits humanitaires, cette affirmation est contraire à la réalité, et ces exemptions n'ont pratiquement pas réussi à compenser la réticence des entreprises, des banques et des hommes d'affaires à accepter des risques pour les exportations et le financement des produits humanitaires.

"De telles mesures ont un impact négatif sur la capacité des pays cibles à apporter une réponse adéquate aux conséquences sanitaires toujours croissantes de la pandémie de coronavirus", a déclaré M. Gharibabadi.

Ailleurs dans ses remarques, le diplomate de haut rang a évoqué l'assassinat de l'éminent scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh, en déclarant : "A un moment où l'Iran est soumis à des sanctions aussi inhumaines de la part des Etats-Unis, un éminent scientifique iranien du nom de Dr. Mohsen Fakhrizadeh a été assassiné, ce qui va à l'encontre du droit international, y compris les principes de la Charte des Nations Unies et les droits fondamentaux de l'homme".

Le diplomate iranien a salué les efforts de défunt scientifique, notamment la mise au point du premier kit de fabrication nationale pour le test de détection des coronavirus.

"Nous condamnons catégoriquement cet acte terroriste odieux et appelons les pays et les organisations internationales concernées à condamner clairement et fermement cet acte terroriste".

M. Gharibabadi a souligné que le moment était venu pour la communauté internationale de dénoncer cet acte criminel et a exhorté les États-Unis à lever immédiatement leurs sanctions illégales, afin que les pays cibles puissent s'attaquer à ce virus.
http://www.taghribnews.com/vdca6ynym49nay1.z5k4.html
votre nom
Votre adresse email