Date de publication2 Dec 2020 - 13:06
Code d'article : 484301

La nécessité de mettre fin à la dépendance aux revenus du pétrole

Taghrib (APT)
Taghrib (APT)-Le président du Parlement iranien a décrit les pétrodollars comme une source de revenus peu fiable alors que l'administration va présenter son projet de loi de finances pour le prochain exercice fiscal iranien (qui débutera en mars 2021).
La nécessité de mettre fin à la dépendance aux revenus du pétrole
S'adressant à une session parlementaire mercredi, Mohammad Baqer Qalibaf a déclaré que ce qui doit être pris en compte dans la formulation du budget national est la non dépendance aux revenus du pétrole, ce qui a été souligné à plusieurs reprises par le leader de la révolution islamique, l'Ayatollah Seyed Ali Khamenei.

Le président du Parlement a déclaré que la dépendance du budget aux pétrodollars serait totalement dommageable et abortive.

La principale préoccupation est un déficit budgétaire, a-t-il dit, ajoutant que le Parlement fait pression pour une réforme budgétaire avec de nouvelles sources de revenus.

La proposition de loi de finances de l'administration pour le prochain exercice budgétaire iranien a été signée par le président Hassan Rouhani.

Le président a préféré s'absenter de la session parlementaire mercredi. Le projet de loi budgétaire va être soumis au Parlement par Mohammad Baqer Nobakht, chef de l'Organisation du plan et du budget de l'Iran.

Une fois que les parlementaires auront approuvé le projet de loi budgétaire proposé par le gouvernement, il sera soumis au Conseil des gardiens, l'organe de contrôle constitutionnel, pour ratification avant de devenir une loi.
http://www.taghribnews.com/vdce7e8ezjh8vxi.d9bj.html
votre nom
Votre adresse email