Date de publication1 Dec 2020 - 14:23
Code d'article : 484164

ONU: Plus de 220 000 personnes ont été tuées au Yémen

Taghrib (APT)
Le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) affirme que la guerre au Yémen et ses conséquences ont coûté la vie à 223 000 personnes jusqu'à présent.
ONU: Plus de 220 000 personnes ont été tuées au Yémen
Les Nations unies ont publié mardi des statistiques sur le nombre de victimes de l'agression de la coalition saoudo-émiratie contre le Yémen.

Ce nombre très élevé est "inacceptable", peut-on lire dans le rapport.

L'organisme international a également déclaré que le Yémen avait atteint un point irréversible et avait maintenant besoin d'un cessez-le-feu pour mettre fin à la guerre.

À cet égard, le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Yémen a réagi la nuit dernière au meurtre de 14 femmes et enfants dans la province yéménite occidentale d'Al-Hudaydah.

Le bureau a déclaré dans un communiqué que l'attaque contre les femmes et les enfants était "inacceptable et injustifiable".

Selon la déclaration, l'attaque était "horrible et constitue une violation flagrante du droit humanitaire international, de sorte que les parties concernées sont tenues de prendre des mesures pour protéger les civils".

Le Bureau a souligné que les parties impliquées doivent trouver une solution pour une paix durable et pour prévenir la pauvreté et sauver la vie des gens.

Selon la déclaration, le Yémen est actuellement confronté à la pire crise humanitaire au monde et plus de 80 % de ses habitants ont besoin d'une aide et d'un soutien humanitaires.

Le Yémen est la cible de l'agression émiratie-saoudienne depuis six ans, soutenue par les États-Unis et les pays occidentaux. Le but de cette agression était de ramener le président démissionnaire et fugitif de ce pays.
http://www.taghribnews.com/vdcb0abaarhbw8p.kiur.html
votre nom
Votre adresse email