Date de publication30 Oct 2020 - 20:07
Code d'article : 480470

Le discours complet de Cheikh Maher Hammoud à l'ouverture de la 34ème Conférence de l'Unité Islamique

Taghrib (APT)
La personnalité distinguée libanaise prononcé un discours lors de la cérémonie d'ouverture de la 34e Conférence de l'unité islamique qui s'est tenue en webinaire en raison de la nouvelle épidémie de coronavirus qualifiant les États-Unis, Israël et leurs partisans de menaces pire que la pandémie.
Le discours complet de Cheikh Maher Hammoud à l
Le texte intégral du discours virtuel du Cheikh Maher Hammoud, secrétaire général de l'Assemblée des Oulémas de la résistance, lors de la cérémonie d'ouverture de la 34e Conférence de l'Unité Islamique est ci-dessous:

Salutations au cher public, aux frères présents au Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques, au Dr Hamid Shahriari et à tous les chers frères.

Nous remercions Dieu pour les bienfaits de l'Islam et pour avoir été en contact les uns avec les autres au lieu de nous rencontrer en personne ; c'est la voie que Dieu nous a donnée. Nous remercions Dieu que nous soyons toujours inébranlables contre toutes sortes de conspirations et aussi contre toutes sortes de catastrophes et de calamités. C'est ce que Dieu et Son messager nous ont promis.

Et quand les croyants ont vu l'ennemi, ils ont dit : "C'est ce que Dieu et son messager nous ont promis, et Dieu et son messager ont dit la vérité, et cela n'a fait qu'augmenter leur foi et leur obéissance.

Ils ont dit ce qu'ils ont promis. Nous voyons les partis, l'Ahzab. Vous voyez les soldats qui sont venus déraciner les ennemis. Que vous a promis Dieu ? Quand les croyants ont vu les fêtes, ils ont dit : "Voici ce que Dieu et le Prophète ont promis". Les commentateurs ont dit que Dieu nous a promis de nous donner des calamités et de nous mettre à l'épreuve, et c'est l'épreuve.

Aujourd'hui, nous sommes confrontés à des catastrophes et nous sommes mis à l'épreuve, dont le niveau le plus bas est l'épidémie de Covid-19. Bien que cette maladie soit très cruelle et qu'elle nécessite une prévention et une planification de notre part, et que beaucoup de nos proches aient voyagé dans l'au-delà pour cette raison, mais comme l'a écrit le poète : "Si un homme est habitué à combattre la mort, alors les difficultés ne sont que de la boue pour lui. Mais les conflits que nous avons avec les États-Unis et Israël et ceux qui travaillent avec eux, et avec les traîtres, qui utilisent notre nom et notre identité et qui se considèrent de notre région, et parlent notre langue, ils sont le danger constant. Les plus grands (dangers).

Je ne parle pas beaucoup de la maladie, mais nous devons souligner, par le biais de la 34e conférence de l'Unité islamique, et d'autres conférences, les questions principales et constantes grâce auxquelles nous serons victorieux et l'Oumma islamique sera honorée avec eux et les façons dont cette calamité serait expulsée de nos pays islamiques. Il n'y a pas d'autre choix que de revenir à Dieu, l'invitation divine doit être renouvelée parmi nous. Au cours des 41 années qui se sont écoulées depuis la victoire de la Révolution islamique, celle-ci a été en mesure de renouveler de nombreuses questions islamiques d'un point de vue politique. Et elle est entrée dans le domaine du djihad d'une manière dont personne n'est entrée, et elle est restée ferme sur la question de la Palestine de sorte que personne n'est restée ferme ; à la fois en termes de nombre d'années et de qualité du soutien qu'elle a apporté à la résistance. C'est le principe et nous devons toujours le souligner et le soutenir avec l'unité de nos rangs et avec notre vision claire de l'avenir et avec notre ferme croyance islamique qu'Israël est un système éteint ; la croyance que Dieu a rassemblé les enfants d'Israël, comme prélude à leur fin et à leur non-existence. Ainsi, si la promesse divine finale arrive, nous vous rassemblerons en grand nombre. Dieu les utilise sur cette terre pour obtenir la victoire pour nous, et comme Il le dit au début de la Sourate Al-Asra : "Ils entrent dans la mosquée comme ils sont entrés la première fois.

Cette croyance ne devrait jamais être mise en doute par quiconque, et tant que la scène islamique n'est pas absente de l'existence de quelqu'un qui suit ce chemin de manière pratique, stable et claire, sans aucune hésitation, et sans craindre les combats, les guerres et les sanctions, de sorte que lorsqu'il n'y a pas d'autre pays que celui-ci, la République islamique d'Iran, qui a été établie par l'imam Khomeiny et le guide suprême de la révolution, l'ayatollah Seyed Ali Khamenei, qui a consciemment suivi cette ligne avec une claire perspicacité et une ferme volonté. Tant qu'il n'y aura personne dans le monde qui puisse décider librement contre Israël, sauf ce pays et ses institutions. Tant qu'il y aura une seule personne dans le monde, les institutions et les systèmes islamiques, qui énoncera clairement les faits concernant les sionistes, d'une part, et les arrogants, d'autre part, nous serons victorieux sur le bon chemin, alors il nous est obligatoire que les institutions soient affiliées et coopèrent avec ce grand pays, jusqu'à ce que Dieu achève l'inévitable question qu'il a décrétée.


Nous attendons avec impatience le jour à venir, celui où les musulmans se réveilleront là-bas, ou utiliseront la même méthode d'une manière ou d'une autre. Nous avons déjà mentionné que de nombreux versets du Saint Coran reflètent la victoire de cette révolution, y compris la déclaration divine mentionnée dans un certain nombre de versets, mais nous nous contenterons du dernier verset de la sourate Muhammad (PBUH). . Si vous vous détournez, il vous remplacera par une autre personne qui ne sera pas comme vous. Rappelez-vous que l'Égypte a commencé à se retirer de la guerre avec les sionistes en 1978 ; puis l'accord de Camp David a été signé en septembre et mis en œuvre en mars 1979. L'Égypte a quitté le conflit, alors qu'elle était le plus grand pays arabe qui a combattu Israël à plusieurs reprises, quels que soient les détails. L'Égypte est partie, puis l'Iran est entré en guerre. C'était une alternative, une faiblesse et une amitié avec Israël. C'est ce qui s'est passé, comme l'a souligné le Saint Coran.

Aujourd'hui, après tant d'années, nous devons faire quelque chose comme un audit de nous-mêmes.

Il n'est probablement pas approprié de parler ici de certaines erreurs, et dans ce court laps de temps, mais nous devons nous pencher sur les nombreuses questions qui ont retardé ce processus et divisé les musulmans. Personne ne peut nier les efforts faits pour la cause de la Palestine, à moins que quelqu'un n'ait aveuglé l'intensité des préjugés dans ses yeux et son cœur.

Du point de vue de la véritable jurisprudence, la vérité est que nous continuons à souffrir et à nous sentir faibles à de nombreux stades et positions contre les fanatiques, les ignorants et les extrémistes ; tant les sunnites que les chiites. Oui, nos savants ici et là refusent parfois de dire la vérité sur le sujet de la jurisprudence, qui ne fait aucun doute. Mais ils préfèrent leurs proches à la vaste masse du monde islamique, j'applique cette accusation à tous, à moins que la miséricorde et la bénédiction divines ne nous aient été accordées, à nous et à eux.

C'est un point qui, je l'espère, sera rapidement passé afin que nous ne restions pas faibles face aux fanatiques et aux ignorants, que les savants et les oulémas puissent vraiment être les leaders de cette voie, et tout dire, et se tenir dans leurs propres rangs contre les fanatiques et les réactionnaires ; afin que nous puissions tous aller de l'avant. Oui, les fanatiques sont ici et là, et les arriérés et les ignorants reçoivent un soutien incalculable des organisations arrogantes et de leurs alliés, et de ceux qui font partie de leurs conspirations. Mais nous devons croire qu'ils ont la richesse, le soutien politique et les médias de leur côté, et que nous avons Dieu de notre côté, il doit en être ainsi.

Si nous n'y croyons pas, nous devons revenir à nous-mêmes. Dieu Tout-Puissant a souligné ce point et a dit

En effet, ceux qui ne croient pas dépensent leurs richesses pour empêcher [les gens] de suivre la voie de Dieu, si vite ils les dépenseront, puis ils le regretteront, puis ils seront vaincus, et ceux qui ne croient pas seront rassemblés en Enfer afin que Dieu sépare les méchants des purs et mette les méchants les uns sur les autres, et pour les consolider tous, puis les jeter en Enfer. Ce sont eux les perdants.

Quelle que soit la puissance de l'ennemi, si nous sommes avec Dieu, cet ennemi sera insignifiant, si nous mettons de côté toutes les voies et suivons la voie de Dieu. Je dis ici, et je condamne autant que je le peux, les singes que Dieu a défigurés aux EAU et à Bahreïn. Ici, nous les condamnons et nous élevons la voix contre eux, nous déclarons leur trahison et nous les avertissons ; et la bonne nouvelle est que nous les avertissons que dans ce monde, avant l'au-delà, ils tomberont dans la misère, parce qu'ils sont semblables aux gens d'Ajal (les veaux) comme Allah, dans la sourate A'raf, l'a dit :

 (Oui, ceux qui prennent le veau subiront bientôt la colère de leur Seigneur et l'humiliation dans la vie de ce monde, et Nous punirons ces menteurs).

Nous les condamnons explicitement, mais d'un autre côté, nous, en tant que soldats de la résistance ou en tant qu'érudits qui se considèrent comme faisant partie de la mission divine à la manière de Mahomet, de sa famille et de ses compagnons, nous avons le sentiment qu'ils sont comme de la poussière. Ils sont dispersés, ils n'ont aucune valeur et ne peuvent jamais être un obstacle sur le chemin de la résistance, et ils ne peuvent rien changer au grand destin Divin qui a nécessité le déplacement, l'anéantissement et la destruction du régime des enfants d'Israël ; et Dieu détruira ce qu'ils ont construit. À différentes époques, j'ai le sentiment que les porte-drapeaux de ce chemin font preuve de faiblesse et de doute ; et cela fait peut-être partie de la tradition divine, lorsque le Dieu tout-puissant a dit aux gens de cette époque, que :

(Ô vous qui croyez ! que vous est-il arrivé pour que, lorsqu'on vous dit de vous mobiliser à la manière de Dieu, vous soyez lent ? Avez-vous apprécié la vie de ce monde au lieu de celle de l'au-delà ? Ce n'est qu'un peu. Si vous ne vous mobilisez pas, Il vous punira d'un douloureux châtiment, et vous amènera un autre groupe, et vous ne Lui ferez pas de mal, et Dieu est capable de tout).



Je vous demande de remobiliser les forces contre l'ennemi sioniste, et de les voir à basse altitude, et les Américains qui sont derrière eux ; et les Arabes traîtres qui sont avec le régime sioniste, et les gens faibles d'esprit qui, ensemble, forment un grand groupe ; mais ce grand groupe est faible et rien devant ceux qui comptent sur Dieu. Croyez-moi, chers frères, ce n'est rien ; à condition que nous ne fassions pas preuve de faiblesse, que nous n'ayons pas de doutes et que nous ne pensions pas que les gens de la fausseté sont plus capables, lorsqu'ils s'expriment.

Je reviens au point de départ et je dis : "Nous ne devons pas être faibles contre les fanatiques et les ignorants et contre ceux qui ont les qualités des ignorants.

Oui, nous avons perdu un grand nombre de nos soutiens, tellement de soutiens. Il n'est peut-être pas exagéré de dire que nous avons perdu quatre-vingt-dix pour cent de ceux qui nous écoutaient ici et là et qui étaient attentifs à nos sermons et à nos discours.

Mais je préfère garder les dix pour cent restants ; ceux qui nous comprennent et ne s'accrochent pas aux caractéristiques de l'ignorance et ceux qui font la guerre et ne sont pas membres de factions faibles. Ces dix pour cent hypothétiques sont plus forts que les quatre-vingt-dix pour cent qui sont devenus faibles et ont accepté l'humiliation. Ils ont gagné quelque chose, mais ils ont perdu beaucoup de choses. Ils ont cru en une partie du livre. Je ne dis pas qu'ils n'ont pas cru à une autre partie. Ils ont quitté l'autre partie.

Nous avons une grande et évidente promesse, et cette conférence, bien qu'elle se déroule dans le cyberespace, a un grand rôle. Si Dieu le veut, nous vaincrons Corona, et nous avons eu des victimes, et nous avons vaincu Israël plusieurs fois à Gaza et plusieurs fois au Liban, et nous avons démoli la légende de la suprématie américaine ; et nous les avons enveloppés en Syrie, au Yémen et en Irak. Donc, nous ne devons pas être faibles face à cet ennemi, et nous serons victorieux, si Dieu le veut.

Je vous confie à Dieu, dans l'espoir d'une rencontre prochaine à Quds, si Dieu le veut.




 
http://www.taghribnews.com/vdchqvnkv23n6kd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email