Date de publication25 Oct 2020 - 15:38
Code d'article : 479830

Le Leader appelle à des décisions décisives et à une action collective pour lutter contre le COVID-19 en Iran

Taghrib (APT)
Le Leader de la révolution islamique, l'Ayatollah Seyed Ali Khamenei, a donné au QG national de la lutte contre le coronavirus quelques directives pour faire face à la pandémie en Iran, appelant à des "décisions gouvernementales décisives" et à une action collective pour faire face à la situation.
Le Leader appelle à des décisions décisives et à une action collective pour lutter contre le COVID-19 en Iran
Le président iranien Hassan Rouhani et les membres du QG national de la lutte contre le coronavirus ont rencontré l'ayatollah Khamenei à Téhéran samedi.

Lors de cette rencontre, l'Ayatollah Khamenei a fait l'éloge du QG national pour sa gestion de la situation après le déclenchement de la pandémie de coronavirus, et a souligné la nécessité de prendre des décisions gouvernementales décisives, d'informer l'opinion publique et de promouvoir la coopération entre toutes les organisations et les personnes pour contenir la maladie infectieuse.

"Le but de cette réunion, organisée à l'invitation du président, est d'aborder la situation regrettable du COVID-19 dans le pays et la nécessité d'accroître les efforts et de prendre de nouvelles initiatives pour lutter contre ce virus", a déclaré l'ayatollah Khamenei, notant qu'une résurgence du coronavirus à l'automne se produit partout dans le monde.

"Dans certains pays comme les États-Unis, ils ont eu une gestion terrible pour faire face à COVID-19. Mais nous devrions essayer de surmonter cette pandémie, qui affecte la vie, la santé, la sécurité et l'économie des gens, avec la meilleure forme de gestion", a souligné le leader.

"Nous insistons sur la nécessité de l'unité et de l'harmonie interne du pays. Certaines mesures récentes visant à dénigrer l'administration et le président Hassan Rouhani étaient injustifiées ; je le déclare fermement. La critique est différente du dénigrement, et le dénigrement est interdit par la religion", a ajouté l'Ayatollah Khamenei.

 "C'est bien de critiquer, mais c'est différent d'insulter et de dénigrer. Dénigrer, c'est la façon de faire des Etats-Unis dans les débats, etc. Ils se sont déshonorés dans le monde au point qu'une personnalité politique américaine éminente a déclaré que le monde regardait les États-Unis avec horreur et mépris", a déclaré le leader, a rapporté Khamenei.ir.

L'Ayatollah Khamenei a en outre fait une série de recommandations pour lutter contre la nouvelle phase de COVID-19, appelant au lancement urgent d'une base d'opération pour exécuter les décisions prises par le siège national de Coronavirus Fight.

 Le ministère de la santé devrait être le principal décideur des limitations, a souligné le Leader du pays, en demandant "une surveillance méticuleuse des points d'entrée dans le pays, la limitation des déplacements inutiles entre les villes, la conviction des populations et une application stricte des réglementations".

 Soulignant la nécessité d'éduquer le public sur la propagation et la prévention du virus et d'utiliser les ressources locales telles que les mosquées et les bassidji, l'ayatollah Khamenei a appelé à une punition stricte des fautifs.

"La performance des professionnels de la santé dans la lutte contre COVID-19 a été extrêmement brillante et constitue un djihad sur le chemin de Dieu. J'apprécie aussi sincèrement et de tout cœur les efforts des chercheurs pour développer de nouveaux médicaments et un vaccin pour lutter contre COVID-19", a ajouté le chef de l'État.

"Certaines personnes qui ont perdu leur emploi à cause de COVID-19 ne bénéficient pas de l'assurance chômage. Il incombe à l'Organisation de la protection sociale de prendre des mesures pour résoudre ce problème".

"Tout ce qui a été dit n'est que des outils, et ce qui donne de l'esprit à ces outils, c'est le Dieu tout-puissant". Nous devrions implorer Dieu et lui demander son aide pour passer à travers cette difficulté. Et Sa miséricorde a toujours été sur la nation iranienne", a conclu le Guide.

 Le nombre total de personnes testées positives pour l'infection COVID-19 en Iran est passé à 562 705, tandis que le nombre de morts a dépassé 32 000.

Plus de 450 000 patients se sont rétablis de l'infection par le coronavirus jusqu'à présent ou ont reçu leur sortie des hôpitaux à travers le pays.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
http://www.taghribnews.com/vdcfm1djxw6deca.kgiw.html
votre nom
Votre adresse email