Date de publication24 Oct 2020 - 13:18
Code d'article : 479731

Les Palestiniens condamnent le "coup de poignard dans le dos" du Soudan

Taghrib (APT)
Les groupes palestiniens ont fermement condamné la décision de Khartoum de normaliser ses liens avec le régime israélien.
Les Palestiniens condamnent le "coup de poignard dans le dos" du Soudan
Des rapports de normalisation circulaient depuis des mois, surtout après que les EAU et le Bahreïn aient officiellement normalisé leurs liens avec le régime de Tel-Aviv. Cependant, comme le président américain Donald Trump a annoncé l'accord entre Khartoum et Tel-Aviv vendredi, la question a trouvé une forme officielle.

Entre-temps, différents groupes palestiniens ont fermement condamné la nouvelle normalisation.

L'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a rejeté avec véhémence l'initiative négociée par Washington, déclarant que "personne n'a le droit de parler au nom du peuple palestinien et au nom de la cause palestinienne", selon son bureau.

La décision du Soudan "représente un nouveau coup de poignard dans le dos du peuple palestinien et une trahison de la juste cause palestinienne", a déclaré Wasel Abu Youssef, membre de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) d'Abbas.

Le mouvement palestinien du Hamas a condamné la normalisation comme un "péché politique" qui portera préjudice aux Palestiniens et aux Soudanais. L'accord "nuit à notre peuple palestinien et à sa juste cause, et même aux intérêts nationaux soudanais", a déclaré le Hamas dans un communiqué. "Il ne profite qu'à (Benjamin, Premier ministre israélien) Netanyahou".

Pendant ce temps, le mouvement de résistance du Jihad islamique, a déclaré dans une déclaration séparée que le Soudan avait terni sa réputation en normalisant ses liens avec le régime sioniste. L'accord constituera une menace pour l'avenir et l'identité du Soudan, a déclaré le groupe, décrivant l'accord comme une trahison de la Oummah arabe et de son consensus de longue date sur le soutien de la cause des compatriotes palestiniens contre l'occupation.

Les experts estiment que M. Trump fait pression sur les accords de normalisation entre les États arabes et le régime israélien pour influencer les électeurs juifs à l'approche des élections présidentielles de 2020, où les sondages montrent qu'il est à environ 10 points de son challenger démocrate Joe Biden.

 
http://www.taghribnews.com/vdcfm1djyw6deea.kgiw.html
votre nom
Votre adresse email