Date de publication18 Oct 2020 - 11:59
Code d'article : 479099

Israël déclare que les relations diplomatiques officielles avec Bahreïn commenceront dimanche

Taghrib (APT)
Israël va envoyer des délégués à Bahreïn dimanche pour formaliser les liens qui se nouent suite à l'accord de normalisation négocié par les Etats-Unis.
Israël déclare que les relations diplomatiques officielles avec Bahreïn commenceront dimanche
 
Israël et Bahreïn établiront officiellement des relations diplomatiques dimanche lors d'une cérémonie à Manama, a déclaré un responsable israélien, après que les deux régimes aient conclu un accord de normalisation sous l'égide des États-Unis le mois dernier.

Une délégation israélienne en visite et des fonctionnaires de Bahreïn signeront un "communiqué commun (qui) est l'établissement de relations diplomatiques complètes", a déclaré un fonctionnaire israélien à Manama aux journalistes.

Une fois le texte signé lors d'une cérémonie prévue dimanche soir, Israël et Bahreïn seront libres d'ouvrir des ambassades dans leurs pays respectifs, a déclaré le fonctionnaire.

Les Émirats arabes unis (EAU) et le Bahreïn sont devenus les troisième et quatrième États arabes à accepter de normaliser leurs relations avec Israël, après l'accord de paix conclu par l'Égypte avec Israël en 1979 et un pacte avec la Jordanie en 1994.

La réunion de dimanche fait suite à une cérémonie du 15 septembre à la Maison Blanche au cours de laquelle Israël, les EAU et le Bahreïn ont signé les "Accords d'Abraham" négociés par l'administration du président Donald Trump.

La délégation, dirigée par le conseiller israélien à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, sera accompagnée par le secrétaire américain au Trésor Steve Mnuchin, dont le bureau a déclaré que la mission vise à "élargir la coopération économique" entre Israël, Bahreïn et les EAU.

En plus du communiqué conjoint établissant des liens diplomatiques, Israël et Bahreïn devraient signer "six à huit" protocoles d'accord, y compris sur la coopération économique, a déclaré le fonctionnaire israélien.

Le fonctionnaire a déclaré qu'il ne pouvait pas donner un aperçu de la substance de tous les accords prévus pour la signature dimanche, mais la coopération en matière de sécurité devrait figurer en bonne place dans les discussions bilatérales.

Au début de ce mois, le chef de l'agence d'espionnage israélienne du Mossad, Yossi Cohen, s'est entretenu à Bahreïn avec de hauts responsables de la sécurité et du renseignement sur des "sujets d'intérêt mutuel", selon l'agence de presse du Bahreïn.

M. Mnuchin et un autre haut responsable de l'agence Trump, l'envoyé au Moyen-Orient Avi Berkowitz, poursuivront lundi aux EAU, dont l'accord avec Israël a ouvert les possibilités de commerce bilatéral. Mardi, les dignitaires américains accompagneront la première délégation des Émirats arabes unis en Israël.

Les dirigeants palestiniens ont condamné les accords signés avec Israël et les ont auqlifiés comme "un coup de poignard dans le dos" pour les aspirations des Palestiniens à créer un État indépendant qui leur soit propre.

Ces accords marquent un changement net dans un statu quo vieux de plusieurs décennies où les pays arabes ont essayé de maintenir l'unité contre Israël à propos de son traitement des Palestiniens apatrides.

Le Premier ministre israélien de droite, Benjamin Netanyahu, insiste sur le fait que de plus en plus d'États du Moyen-Orient souhaitent entretenir des liens avec Israël car les priorités ont changé, arguant que les pays accordent désormais plus d'importance aux opportunités commerciales lucratives qu'au conflit palestinien.

Le parlement israélien a ratifié jeudi l'accord de normalisation avec les EAU.

Un vote séparé sur le pacte avec Bahreïn est attendu une fois les détails finalisés.


 
http://www.taghribnews.com/vdccooq0o2bqmx8.cla2.html
votre nom
Votre adresse email