Date de publication17 Oct 2020 - 19:06
Code d'article : 479024

Aliyev rejette les allégations sur le transfert d'armes de l'Iran vers l'Arménie

Taghrib (APT)
Le président de l'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a rejeté comme mensonges les allégations de certains médias concernant le transfert d'armes et d'équipements militaires vers l'Arménie via le territoire de la République islamique.
Aliyev rejette les allégations sur le transfert d
Dans une interview avec A Haber vendredi, Aliyev s'est clairement prononcé contre les allégations qui accusent la République islamique de donner des armes et des missiles à l'Arménie.

"Nous n'avons aucune information concernant le transfert d'armes de l'Iran vers l'Arménie. Au contraire, je peux dire que l'Iran et la Géorgie ont fermé leurs frontières aériennes et terrestres pour envoyer des armes à l'Arménie".

"Nous remercions donc une fois de plus le gouvernement iranien et le gouvernement géorgien pour cela", a ajouté M. Aliyev.

Les combats entre les forces azéries et arméniennes sur le territoire contesté du Haut-Karabakh se poursuivent malgré un récent cessez-le-feu.

Le Karabakh est internationalement reconnu comme faisant partie de l'Azerbaïdjan, mais il est administré par des séparatistes d'origine arménienne soutenus par l'Arménie depuis 1992, date à laquelle ils se sont séparés de l'Azerbaïdjan dans une guerre qui a fait quelque 30 000 morts.

En 1994, un cessez-le-feu a été mis en place, et la France, la Russie et les États-Unis - connus sous le nom de "Groupe de Minsk" - ont été chargés de trouver une solution durable au conflit. Mais pendant des décennies, le groupe n'a pas réussi à mettre fin aux combats sporadiques et à appliquer les résolutions des Nations unies qui exigent le retrait des Arméniens du Haut-Karabakh.

Les derniers combats dans la région ont commencé le 27 septembre et ont fait des centaines de victimes, chaque partie accusant l'autre d'avoir déclenché les combats les plus meurtriers depuis 1994.

Depuis le début du récent conflit entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, l'Iran a annoncé à plusieurs reprises sa volonté de servir de médiateur entre les pays concernés.
http://www.taghribnews.com/vdcauonyy49n0w1.z5k4.html
votre nom
Votre adresse email