Date de publication1 Oct 2020 - 13:16
Code d'article : 477542

L’ayatollah Taskhiri était très sensible à toute atteinte au rapprochement et à l’unité islamique

Taghrib (APT)
L’ayatollah Taskhiri était entièrement sensible aux questions qui portaient atteinte à l’unité et au rapprochement et c’était pourquoi qui condamné fermement tout comportement des partisans de n’importe quelle école religieuse qui suscitait le préjudice religieux, a dit le secrétaire général du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques.
L’ayatollah Taskhiri était très sensible à toute atteinte au rapprochement et à l’unité islamique
Dans la quarantième journée après la disparition de l’ayatollah Taskhiri, nous devons vérifié les questions islamiques considérées par ce défunt que sont les questions liées avec le rapprochement des écoles islamiques par la critère de l’adjectif meilleur, a déclaré hujjat ul-islam val moslemin shahriari lors de son discours prononcé dans un séminaire en ligne sur la vie et les activités du défunt l’ayatollah Mohammad Ali Taskhiri tenu à Beyrouth selon l’agence Taghrib (APT).

L’attention portée par ce défunt à la question du rapprochement des écoles islamiques était dérivé de sa prise de position religieuse. Dans toutes ses postes, il invitait au rapprochement islamique, soit lorsqu’il travaillait au bureau du Guide suprême de la Révolution islamique et soit au moment où il était à la tête de l’Organisation de la Culture et des Relations islamiques et du Conseil mondial des Ahlulbayt (AS). La question de l’unité islamique et la résolution des divergences entre les courants politiques et religieuses était lié à son existence. Donc, nous ne pouvons pas trouver facilement une réunion dans laquelle il ne parlait pas de l’unité de l’oumma islamique et du rapprochement des écoles islamiques, a-t-il suivi.

L’ayatollah Taskhiri était entièrement sensible aux questions qui portaient atteinte à l’unité et au rapprochement et c’était pourquoi qui condamné fermement tout comportement des partisans de n’importe quelle école religieuse qui suscitait le préjudice religieux, a-t-il martelé.

De telle prise de position était le résultat de sa forte croyance en hauts objectifs de la mission islamique. Des objectifs qui incarnent pour l’humanité la voie vers la justice, l’égalité, la sécurité et la perfection qui sont désignées par Dieu. Dans ce sens, les divergences religieuses sont très médiocres face à de tels grands objectifs de la mission divine, a-t-il ajouté.  
http://www.taghribnews.com/vdcdo50oxyt05k6.4a2y.html
votre nom
Votre adresse email