Date de publication28 Sep 2020 - 15:08
Code d'article : 477221

Un député déclare son opposition à l'interdiction de porter le voile

Taghrib (APT)
Alors qu’il s’exprimait au sujet du voile et défendait celles qui le portent volontairement, le député Stanislas Guérini a provoqué quelques tensions sur le plateau de France Inter.
Un député déclare son opposition à l
Stanislas Guérini  a dit : « Le voile imposé aux femmes doit être combattu. Quand c’est un choix cultuel et non culturel, alors il doit être permis. La loi sur cette question est suffisante, mon avis est de ne pas toucher la loi sur cette question. »

Ainsi, Stanislas Guérini expliquait tout d’abord :

« Je pense que le voile, dès lors qu’il est imposé aux femmes, doit être combattu. Mais quand c’est un choix personnel, un choix cultuel et non culturel, alors il doit être permis. »

Mais à ces mots, les autres invités du plateau de France Inter ont commencé à répondre en même temps :

« Comment peut-on le déterminer ? »

« Mais comment peut-on savoir s’il est imposé ou non ? »

« Et si on a été élevé depuis l’âge de 6 mois dans une idéologie comment peut-on savoir qu’on l’a choisie ? »

Et Stanislas Guérini de rappeler aux chroniqueurs la loi républicaine :

« Pour moi, la loi, que cette question-là telle qu’elle est, est suffisante. Et mon avis est de ne pas toucher la loi pour cette question-là précisément. »

Stanislas Guérini, né le 14 mai 1982 à Paris, est un homme d’affaires et homme politique français. D’abord membre du Parti socialiste et proche de Dominique Strauss-Kahn, il participe à la fondation d’En marche, qui devient ensuite La République en marche (LREM). Il est élu député dans la 3e circonscription de Paris lors des élections législatives de 2017. À la fin de l’année 2018, il a succédé à Christophe Castaner comme délégué général de LREM.
http://www.taghribnews.com/vdchiqnkz23nqid.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email