Date de publication16 Sep 2020 - 16:17
Code d'article : 476055

Félicitations d'avance pour la victoire des Iraniens contre les États-Unis

Taghrib (APT)
Mercredi, le président iranien Hassan Rouhani a félicité d'avance la nation iranienne pour la victoire de la semaine prochaine contre les Etats-Unis.
Félicitations d
"Samedi et dimanche de la semaine prochaine est le jour de la victoire de la nation iranienne et de la défaite honteuse des Etats-Unis dans l'activation du mécanisme de retour en arrière", a-t-il déclaré lors d'une réunion du cabinet, "je félicite la nation iranienne à l'avance de la victoire de la semaine prochaine".
 
"C'est un mois qu'ils essaient d'utiliser le mécanisme, alors que le monde entier sait que le mécanisme ne peut être utilisé que par ceux qui sont membres du JCPOA et qui y participent", a-t-il ajouté.
 
"Celui qui a trahi le JCPOA en le qualifiant de pire accord jamais conclu et qui s'en est retiré unilatéralement, lui a tenu des propos désobligeants, lui a résisté et a puni celui qui a mis en œuvre l'accord nucléaire cherche maintenant à activer le mécanisme de retour en arrière", a déclaré M. Rouhani.
 
"Les Etats-Unis n'ont pas pu démarrer le processus du mécanisme et c'est une des victoires de l'Iran. Les Etats-Unis veulent conspirer mais ils ne peuvent pas faire un seul pas".
 
"Les Etats-Unis veulent seulement applaudir dimanche et samedi et dire qu'ils ont réussi, mais le samedi et dimanche suivants sont le jour de la victoire de la nation iranienne et de la défaite honteuse des Etats-Unis".
 
"Les Américains voulaient faire effondrer notre économie", a-t-il déclaré. "Ils pensaient que nous mènerions à l'effondrement économique en juin et juillet. Puis ils voulaient nous mener à l'effondrement social en août. A la fin de l'automne, ils ont prévu de nous conduire à un effondrement sécuritaire et d'entrer dans le pays le 13 février et de dominer l'Iran. Une pensée aussi grossière et puérile était dans l'esprit de la Maison Blanche".
 
"Les Américains ont préparé une nouvelle résolution et l'ont soumise au Conseil de sécurité de l'ONU pour empêcher la levée de l'embargo sur les armes à destination de l'Iran... mais ils n'y sont pas parvenus."
 
Se référant aux efforts des États-Unis pour utiliser les dispositions du JCPOA, il a déclaré : "Tous les membres du Conseil de sécurité de l'ONU s'y sont opposés. Trois pays européens s'y sont explicitement opposés au niveau des ambassadeurs, ainsi que la Chine et la Russie... L'Amérique a donc été laissée tranquille".
 
"Il y a deux ou trois pays dans le monde qui sont accrochés à la Maison Blanche, l'un est le régime sioniste en plus d'un ou deux autres petits pays."
 
Rouhani a également réagi à la récente déclaration de Trump sur la croissance économique de moins 25 % de l'Iran, en disant que "Bien sûr, les Américains parlent beaucoup. Le président américain a déclaré il y a deux jours que l'Iran a eu une croissance économique négative de 25 % ces derniers mois. Ce n'est pas raisonnable. Bien sûr, cela peut être similaire à leur propre taux de croissance. Les Occidentaux constatent maintenant des taux de croissance négatifs et dans certains cas, le taux dépasse les moins 22 %".
 
"Selon la Banque centrale d'Iran, notre croissance économique au premier trimestre est supérieure à -1% et se situe à -0,6%. Notre situation économique et notre croissance économique sans le pétrole est de -0,6, et nous avons eu une croissance positive à la fois dans l'agriculture et l'industrie au premier trimestre", a noté le Président.
 
 
http://www.taghribnews.com/vdcbs0basrhbzgp.kiur.html
votre nom
Votre adresse email