Date de publication16 Sep 2020 - 11:25
Code d'article : 476023

Israël, les EAU et Bahreïn signent des accords de normalisation négociés par les États-Unis

Taghrib (APT)
Donald Trump reçoit les dirigeants du deux pays du Moyen-Orient à la Maison Blanche alors que les Palestiniens condamnent la signature des accords comme "un triste jour".
Israël, les EAU et Bahreïn signent des accords de normalisation négociés par les États-Unis
Les Émirats arabes unis (EAU) et le Bahreïn ont signé des accords pour normaliser les relations avec Israël dans le cadre d'un remaniement stratégique de certains régimes du Moyen-Orient contre l'Iran.
 
Le président des États-Unis, Donald Trump, a organisé mardi une cérémonie à la Maison-Blanche pour clôturer un mois dramatique au cours duquel les Émirats arabes unis, puis le Bahreïn, ont accepté de normaliser leurs relations sans résoudre le conflit qui oppose depuis des décennies Israël et les Palestiniens, qui ont condamné ces accords.
 
Lors de cet événement organisé par les États-Unis, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a signé des accords avec le ministre émirati des affaires étrangères Sheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan et le ministre des affaires étrangères du Bahreïn Abdullatif Al Zayani.
 
Ces accords en font les troisième et quatrième Etats arabes à prendre de telles mesures pour normaliser les liens depuis qu'Israël a signé des traités de paix avec l'Egypte en 1979 et la Jordanie en 1994.
 
Ammar Hijazi, ministre adjoint des affaires multilatérales pour l'Autorité palestinienne, a déclaré que la signature des accords était "un jour triste".
 
"La seule voie de paix pour les Palestiniens est de mettre fin à cette brutale occupation israélienne et d'accorder aux Palestiniens leurs droits inaliénables à l'autodétermination. Sans cela, il n'y a pas de chemin vers la paix dans la région", a déclaré Hijazi.
 
Hijazi a qualifié la cérémonie de signature de la Maison Blanche de "séance photo" qui "ne fait que couronner Israël comme le policier de la région" et ouvre la voie à davantage de ventes d'armes américaines dans la région.
 
Ces accords successifs marquent une improbable victoire diplomatique pour Trump. Il a passé sa présidence à prévoir des accords sur des problèmes aussi insolubles que le programme nucléaire de la Corée du Nord, pour ensuite trouver les réalisations réelles insaisissables.
 
Le rapprochement entre Israël, les EAU et le Bahreïn pourrait être leur préoccupation commune face à l'influence croissante de l'Iran dans la région et au développement des missiles balistiques. L'Iran a critiqué ces deux accords. Le Qatar, un autre Etat du golfe Persique, a exclu de normaliser ses liens avec Israël tant que le conflit israélo-palestinien ne sera pas résolu.
 
Avec la réélection de Trump le 3 novembre, les accords pourraient contribuer à renforcer le soutien des électeurs chrétiens évangéliques pro-israéliens aux Etats-Unis, une partie importante de sa base politique.
 
 
 
http://www.taghribnews.com/vdcgx39twak9uz4.,pra.html
votre nom
Votre adresse email