Date de publication8 Aug 2020 - 13:29
Code d'article : 471916

Sayed Hassan Nasrallah dénonce des menteurs despotiques

Taghrib (APT)
Sayed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah annonce que tout potentiel du mouvement de la résistance libanaise est au service du peuple libanais.
Sayed Hassan Nasrallah dénonce des menteurs despotiques
Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a consacré la totalité de son discours pour la tragédie qui a frappé le Liban par l’explosion du port de Beyrouth au nitrate.

Il a entamé son allocution en présentant ses condoléances aux victimes, les martyr, les blessés et les disparus, à leur familles et à celles qui ont perdu leurs logements et ont été lésées par cet incident qui a coûté la vie a plus de 150 personnes et blessé plus de 5000.

« Nous sommes face à un incident exceptionnel dans note histoire moderne qui nécessite une réaction et un comportement spécifique dans tous les domaines », a-t-il souligné.

Rendant hommage aux institutions étatiques, civiles, médicales, de défense civile et populaire qui ont accouru pour secourir les victimes, Sayed Nasrallah a aussi salué les efforts d’aide et de soutien qui ont été fournis par les Etats et les organisations étrangères, ce qui devrait selon lui « fournir l’opportunité de sortir de l’embargo imposé au Liban ».

Il s’est toutefois arrêté sur un troisième spectacle, la scène politique libanaise, où certains dirigeants politiques en plus de certains États régionaux et leurs médias ont exploité l’incident pour régler leurs comptes avec le président libanais Michel Aoun, le gouvernement de Hassana Diab et surtout avec le Hezbollah.

« Avant même d’avoir compris ce qui s’était passé, ces parties se sont mises à accuser le Hezbollah soit en prétendant qu’il détient des dépôts d’armes et de munitions dans le port de Beyrouth … Soit en disant par la suite, lorsque l’enquête préliminaire a certifié que la cargaison de nitrate d’ammonium en est l’origine , que c’est le Hezbollah qui l’a déposée dans le port… ils voulaient pas la dire aux libanais  sinistrés, que c’est le Hezbollah qui est responsable de ce désastre, de la mort des gens, des blessés de la destruction de leur maison », a-t-il regretté, assurant que ce ne sont que des mensonges et de la désinformation.

« Ce sont des accusations injustes et arbitraires à notre encontre. Ce sont des allégations injustes  auxquelles j’ai tenu à répondre», a-t-il souligné.

Et de poursuivre : « J’assure avec certitude qu’il n’y a jamais eu un dépôt d’armement ou de munition du Hezbollah dans le port, ni dans le passé, ni maintenant. Bientôt, l’enquête dévoilera toutes le vérités ».

Proposant que les investigations soient menées par l’armée libanaise qui jouit de la confiance de tous les protagonistes libanais et de toutes les communautés, le numéro un du Hezbollah  a insisté sur la nécessité qu’elles soient menées à bien, et que ceux qui en seront tenus pour  responsables soient jugés et punis, car selon lui c’est « la seule preuve que l’Etat libanais existe réellement ou qu’il y ait l’espoir qu’il pourrait exister ».

S’adressant à ceux qui accusent le Hezbollah, il a assuré que leurs efforts se solderont pas un échec.

« Ceux qui ont ouvert une bataille contre nous, contre la résistance et l’axe de la résistance, sachez que vous efforts n’auront pas les résultats escomptés. Cette résistance grâce à la confiance des gens, à  ses positions nationales et régionales est certes plus grande que d’être lésée par des menteurs qui incitent à la guerre civile et des déformateurs des réalités, les despotiques. Ils échoueront », a-t-il conclu.

J’avais annoncé vouloir pour parler le mercredi dernier avant cet incident tragique, de quelques questions liées à la situation actuelle, sur la  frontière libanaise avec la Palestine occupée, sur le tribunal international et la date du 7 août (l’annonce de son verdict final)  et le sur nouveau coronavirus  qui a connu une nouvelle hausse au Liban et la crise de carburant et de fuel au Liban et quelques questions régionales

Mais lorsque cet incident tragique a eu lieu j’ai décidé de changer et je vais parler seulement de cet incident tragique qui a eu lieu ces derniers jours

Ns sommes face à une catastrophe de grande ampleur, sur tous les plans humain, national…  c’est une catastrophe qui a touché tous les Libanais, toutes les communautés. Beyrouth abrite tous les Libanais , elle résume tout le Liban… Plus de 150 martyrs la plupart sont des libanais et un bon nombre de martyrs sont syriens et d’autres nationalités. Il y a eu des milliers de blessés, des dizaines de disparus et des dizaines de milliers qui sont sans abris et des milliers qui ont perdu leurs biens ou qui ont été endommagés.  Et la panique qui s’est emparé des cœurs de millions de libanais, dont les bâtiments ont tremblé faisant croire qu’il y avait un tremblement de terre.

Ses séquelles sont très dangereuses et les scènes que nous avons tous vus le montrent très bien…

Cet incident aura des conséquences dans plusieurs domaines,  en plus de l’économique. Il va aggraver la crise économie et financière. Le port
Nous sommes face à une réelle tragédie sans precedent

Je présente mes condoléances à toutes les familles qui ont été lésées et sinistrées par cette explosion qui a touché toutes les régions, les quartiers et les communautés libanaises, d’une façon ou d’une autre.
Je présente mes condoléances aux familles des martyrs. Je prie Dieu pour la guérison de tous les blessés et de nous accorder la patience
Nous sommes face un incident exceptionnel dans note histoire moderne et nécessite une réaction spécifique dans tous les domaines

Il est vraiment difficile de s’exprimer dans de smoments pareils, les paroles sony impuissantes…
Face à l’ampleur de cet incident et ses séquelles, plusieurs scènes se sont présentées.

Sur le plan populaire et étatique, nous avons constaté que dès les premières heures les différentes institutions étatiques sont descendus dans les rues, mais le plus captivant a été l’élan populaire qui s’en est suivi, des organisations civiles, de jeunes, des citoyens  sont également descendus, il y a eu aussi ce grand mouvement de don de sang, cette compassion populaire s’est poursuivie en balayant les rues et déblayant les débris, les verres, …

De nombreuses familles ont offert leurs maisons pour abriter les gens sinistrés…

Il a un sentiment collégial de solidarité et de compassion qui mérite une grande estime et qui est le reflet de ce sens humanitaire, national et moral qui caractérise notre peuple…

Le Hezbollah, de son côté, n’a pas manqué à son devoir et toutes ses institutions et capacités humaines et matérielles sont au service des institutions de l’État et de notre peuple…

Le projet d’abri de ceux qui ont perdu leur logement devrait avoir la priorité et être pris avec sérieux… et nous avons une expérience
Toutes les familles ayant perdu leur logement, nous sommes entièrement disposés à les aider pour qu’ils trouvent un abri et un logement…

La deuxième scène qui s’est présentée devant nous vient de l’étranger : les positions de nombreux États dans le monde, des références religieuses, chrétiennes et musulmanes, sunnites et chiites, des forces politiques et autres ont fait part d’un grand mouvement de compassion et de solidarité. D’autant que notre pays est sous embargo…

Nous ne pouvons que les saluer et les remercier

Il y a les différentes délégations qui sont venues au Liban, dont la visite du président français que nous saluons.  Tous les appels à l’aide du Liban et à rassembler les Libanais sont les bienvenues. Nous voulons mettre l’accent sur les aspects positifs quand bien même certains mettent l’accent sur la prudence…

Ceci ouvre une nouvelle occasion devant le Liban pour l’aider et le sortir de l’embargo..

La troisième scène qui s’est présentée devant nous est sur le plan politique intérieur libanais
On dit que les peuples vivants qui jouissent d’un certain niveau moral et d’un certain sens de la responsabilité, lorsqu’une tragédie ou une catastrophe tombe, tous gèlent leurs conflits et suspendent leurs différends internes. Ils agissent d’une manière morale pour pouvoir surpasser le désastre et puis après ouvrent de nouveau leur cahier…

Ce qui s’est passé hélas dès les premières heures du désastre, alors que les gens ne savaient même pas encore ce qui s’était passé, sur la nature de l’explosion, ce que était visé la nature de l’explosion, sur la nature produits, si c’est fortuit ou prémédité,…, certaines forces de concert avec leurs medias sont sortis répandre une version tranchée et définitive, selon laquelle que l’explosion du dépôt est dû à des missiles du Hezbollah, ou alors c’est un dépôt rempli de munition et d’armes du Hezbollah.

Mêmes lorsque les instances officielles ont assuré qu’il n’y avait pas de missiles ni de munition et que c’est le nitrate qui a explosé, ils se sont mis à accuser le Hezbollah de l’avoir apporté

Hormis le fait s’il s’agit d’un incident fortuit, ou du à des missiles ou un raid par avions, l’essentiel pour eux était d’accuser le Hezbollah pour dire au libanais que celui qui a détruit vos maisons qui vous a tués et blessés et sinistrés est le Hezbollah

Ceci est une grande injustice, c’est ça la liberté d’expression ??  Nous aussi avons été lésés, nous aussi faisons partie des ceux qui ont perdu des martyrs et des blessés, parmi les gens, les ouvriers et les employés qui travaillent dans le port.

Il y a une injustice exceptionnelle qui nous est infligée et qui ne peut être tue. On m’a dit que cela ne valait pas la peine d’en parler mais moi j’ai insisté pour soulever cette injustice qui nous est infligée…

Malgré que ce sujet ne mérite pas qu’on en parle mais une catégorie  des gens pourrait être influencée par ce discours et croire réellement que le Hezbollah est coupable parce qu’il n’a pas réagi…

J’assure avec certitude qu’il n’y a jamais eu un dépôt d’armement du Hezbollah dans le port, ni dans le passé ni actuellement. Demain l’enquête révèlera toutes les vérités.
Il m’importe que ces mensonges et manipulations injustes et arbitraires ne passent pas…

Aucun media étranger n’a pris au sérieux cette version des faits qui est restée l’apanage de ces forces politiques locales et arabes

D’aucun ont adopté une autre version selon laquelle même si le Hezbollah n’a pas de dépôt d’armes dans le port, mais il assume la responsabilité de la catastrophe, parce qu’il contrôle le port. Ce qui est un gros mensonge.

Nous n’avons rien à voir avec le port, nous ne savons pas ce qui s’y passe, ce qui est stocké, ce qui s’y passe…
Oui nous savons ce qui se passe dans le port de Haïfa beaucoup plus que ce qui se passe dans le port de Beyrouth, parce que c’est lié au conflit avec l’ennemi…

Nous savons que nous allons toujours entendre cette symphonie que ces gens oppresseurs et despotiques continueront sans cesse.

Les investigations permettront dans le proche avenir de lever le voile sur ce qui s’est passé, et j’espère que l’opinion publique libanaise et je lui demande de juger ces médias qui ont semé des mensonges en s’abstenant de les suivre parce qu’ils n’ont plus aucune crédibilité et font partie de la bataille qui vise le pays et c’est le meilleur châtiment qu’elle mérite que d’entré boudé…

Ce n’est pas une accusation politique, lorsqu’on ment aux gens en accusant un parti et en lui adossant la responsabilité des morts et des destructions…

En outre nous  avons vu l’exploitation politique de l’évènement. Tous ceux qui ont des problèmes avec le chef de l’Etat, avec le gouvernement et avec nous devraient s’abstenir

Nous ne voulons pas en parler parce que le moment est celui de la solidarité et de l’action pour enrayer les séquelles de cette tragédie. Mais une fois la catastrophe dépassée, nous ouvrirons les dossiers… Je ne veux pas maintenant soulever la controverse. La priorité est aujourd’hui à la solidarité et à la compassion…
L’essentiel maintenant est de passer aux investigations pour désigner les responsables et leur demander des comptes…

Une enquête doit être menée, comme l’ont exigé le président de la république et le Premier ministre, assurant que tous ceux qui sont impliqués seront jugés.  C’est un bon début

Ce à quoi les libanais aspirent à l’unanimité est le travail sérieux et assidu en vue d’une investigation transparente et complète, en vie de châtier les responsables
Nous faisons partie de ceux qui réclament ceci… Il n’est pas permis de cacher les réalités…Il faut éviter les moyens ancestraux qui ont toujours régi au Liban sur une base confessionnelle, et sur les équilibres confessionnels
Les responsables devraient être  jugés à la lumière de leur crime et leurs responsabilités
Il ne faut pas qu’ils soient épargnés en raison de leur appartenance communautaire. Ni conditionner qu’il y a un équilibre communautaire dans le verdict.

Je veux répondre aux questions des forces politiques qui demandent quelles sont les parties qui effectueront cette investigation et qui font part de leur suspicion. Sachant que tous les protagonistes libanais ont confiance en l’armée libanaise, c’est elle qui doit être chargée,  au moins pour l’enquête…
Il y un autre choix  aussi. Comme certains libanais ont confiance dans un organe de sécurité, et d’autres dans un autre, il se peut qu’il y ait une enquête commune de tous ces organes…
Quoique le meilleur choix est celui de l’armée.

Sur ce point je voudrais ajouter quelque chose.
Comme l’incident est exceptionnel, le comportement de l’État libanais doit l’être aussi et ce n’est pas une question qui concerne seulement le chef de l’Etat ou le gouvernement…
Ce sont toutes les institutions étatiques qui sont concernées

Il n’est pas permis de politiser ou de confessionaliser  un évènement pareil
Le comportement de ces institutions aura un impact sur le destin du pays, sur le fait de savoir s’il existe ou pas un Etat au Liban ou s’il y a  l’espoir qu’il en aura un.

Si les institutions étatiques n’arrivent pas à mener à bien cette enquête, cela veut dire qu’il n’y a pas d’Etat et qu’il n’y en aura pas…
Quand bien même l’incident serait fortuit ou prémédité, cette catastrophe  reflète le problème de corruption et de négligence. Si on n’arrive pas à élucider ce qui s’est passé et à juger ceux qui en sont responsables, cela veut dire qu’il n’y a pas d’État…
Cela voudrait dire que nous face à une crise de système, d’Etat…
J’en appelle à être extrêmement sérieux et déterminé pour poursuivre ceux qui sont responsables de cet incident pour donner l’espoir au peuple libanais …

Je termine par deux points
Les jours de désastre sont des jours de sacrifices et de fardeaux supplémentaires, mais ils  devraient être aussi  offrir de nouvelles opportunités.
La réaction des différents pays et Etats de compassion a la catastrophe présente cette occasion et il faut en profiter…

Le dernier point : tous ceux qui ont ouvert une bataille avec nous, avec la résistance et l’axe de la résistance, sachez que vous ne réaliserez aucun des résultats escomptés.  Je le leur dis. Et je le dis à nos gens qu’ils n’ont pas à s’inquiéter. Leurs efforts se solderont par un échec parce que  cette résistance, grâce à la confiance des gens, à sa puissance, 9 ses prises de positions nationales et régionales, est plus grande que d’être lésée par ces gens injustes et despotiques qui incitent à la guerre civile comme il l’on toujours fait. Ce sont des menteurs qui travestissent les réalités.
http://www.taghribnews.com/vdccssq0e2bqmo8.cla2.html
votre nom
Votre adresse email