Date de publication29 Jul 2020 - 21:35
Code d'article : 470885

L'Arabie saouite et les Emirats arabe unis cherchent à voler le Yémen sans accrochage

Taghrib (APT)
Les deux pays arabes, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis cherchent à partager les ressources yéménites sans discorde.
L
Après les accrochages et les affrontements militaires qui opposaient leurs mercenaires depuis novembre 2019, la coalition saoudo-émirati a mis en place un plan de partage de pouvoir qui garantit ses intérêts dans le sud du Yémen.

Les séparatistes du sud du Yémen, des miliciens pro-émiratis ont annoncé, mercredi 29 juillet, renoncer à leur autonomie et se sont dit prêts à mettre en oeuvre l’accord de Ryad.

Le Conseil de transition du sud (STC) « annonce qu’il renonce à sa déclaration d’autonomie » afin de permettre la mise en place de l’accord de Ryad, a écrit sur Twitter le porte-parole du STC, Nizar Haitham.

L’Arabie saoudite a confirmé avoir proposé un plan pour « accélérer » la mise en oeuvre de l’accord de Ryad de 2019, a rapporté l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Les efforts de l’Arabie saoudite « ont conduit le gouvernement (démissionnaire) yéménite et le Conseil de transition du sud à accepter le mécanisme proposé pour mettre en oeuvre l’accord de Ryad », s’est félicité le vice-ministre saoudien de la Défense, le prince Khaled ben Salmane, sur Twitter.

Le plan prévoit que le Premier ministre yéménite forme un nouveau gouvernement d’ici 30 jours, ainsi que la nomination d’un nouveau gouverneur à Aden (sud) où sont basés les séparatistes.

 
http://www.taghribnews.com/vdcg7z9tnak9u74.,pra.html
votre nom
Votre adresse email